Imola 1994 : 25 ans

Partagez votre culture historique de la F1
Répondre
Avatar du membre
paolux
#23 Paquito
Messages : 1946
Enregistré le : jeu. 15 févr. 2018 8:48
Localisation : Pélussin (42), Orléans
Pilote(s) favori(s) : Kubica, Button, Ricciardo
Écurie(s) favorite(s) : Ferrari
Circuit(s) favori(s) : Spa

Imola 1994 : 25 ans

Message par paolux » mar. 30 avr. 2019 1:17

Nous célébrons ce week-end les 25 ans, déjà, du funeste Grand Prix de Saint-Marin 1994.

Je ne vais pas vous refaire l'historique de ce triste week-end, je pense qu'on le connaît tous par cœur, si ce n'est que c'est le 30 avril que Roland Ratzenberger se tuait en qualifications au volant de sa Simtek. Demain, ça sera Ayrton Senna...

J'imagine qu'il n'y en a pas des masses, mais est-ce que certains d'entre vous ont connu la F1 avec Senna ? Et de manière générale, que vous l'ayez vécu ou non, qu'est-ce qu'Imola 1994 représente pour vous ? Tous les avis sont les bienvenus.

Image
Image
Image
#JB17

Avatar du membre
Rín
Messages : 2118
Enregistré le : mer. 14 févr. 2018 9:05

Message par Rín » mar. 30 avr. 2019 4:23

Comme j'ai pu l'écrire il y a quelques temps, la simtek a été ma première voiture favorite , j'ai du, pu
je ne me souviens plus voir la voiture tourner à Aida (trop petite), mais sans grands souvenirs.

Le décés de Senna et Razenberger à la même occasion, trop petite.
Alors depuis en cherchant des vidéos, des informations , cela m'a rendue plus triste, mais en 1994
cela ne m'avait pas beaucoup touchée.

Ce que représente Imola 1994 depuis, pour moi c'est une part de la Formule un moderne, par les chassis
bien différents entre 1994 et 1995, la perte rare de deux pilotes en un week end, celle d'un champion
et en revoyant les images du Brésil et du cercueil le sentiment que la F1 n'avait jamais et n'aura peut être
plus un engouement aussi fort. Senna était un héros national.

On oublie aussi que ensuite, Wendlinger aussi avait un grave accident à Monaco.
Image

Avatar du membre
paolux
#23 Paquito
Messages : 1946
Enregistré le : jeu. 15 févr. 2018 8:48
Localisation : Pélussin (42), Orléans
Pilote(s) favori(s) : Kubica, Button, Ricciardo
Écurie(s) favorite(s) : Ferrari
Circuit(s) favori(s) : Spa

Message par paolux » mar. 30 avr. 2019 4:42

Wendliger d'abord, puis Montermini ensuite à Barcelone, qui remplaçait Ratzenberger...
Image
#JB17

Avatar du membre
TheFrijnsLegend
Messages : 912
Enregistré le : dim. 18 févr. 2018 1:09

Message par TheFrijnsLegend » mar. 30 avr. 2019 7:01

Pas sûr que "célébrons" soit le terme idoine...
"I know I'm losing time to Vettel, but I really don't care." (Max Verstappen, Monza 2018)

Avatar du membre
Fisico
Messages : 771
Enregistré le : ven. 16 févr. 2018 9:03
Localisation : Var (83)
Pilote(s) favori(s) : Fisichella, De Angelis, Dixon
Écurie(s) favorite(s) : Mazda Team Joest
Circuit(s) favori(s) : Mount Panorama, Road Atlanta, Suzuka

Message par Fisico » mer. 01 mai 2019 6:10

Je vous conseille la vidéo HS de Stardust, une chaine YouTube sur l'aéronautique et le spatial que j'apprécie beaucoup.

[youtube]chejA6NV-eg[/youtube]

Le gars n'est pas expert de la F1 mais il est aidé par Depielo.

La plupart des fans comme nous n'apprendrons rien de spécial mais c'est toujours sympa à voir.
1991 Mazda MX-5 NA 1.6 115 Classic Red
1996 Suzuki X-90 1.6 95 Reddish Blue
2009 Mazda 2 DE 1.3 75 Brilliant Black S

Avatar du membre
Icemanforever
Messages : 164
Enregistré le : jeu. 02 mai 2019 5:06
Localisation : Paris
Pilote(s) favori(s) : Kimi Räikkönen, Lewis Hamilton, Charles Leclerc
Écurie(s) favorite(s) : Mercedes
Circuit(s) favori(s) : Monaco, Spa-Francorchamps

Message par Icemanforever » dim. 05 mai 2019 12:23

Je venais d'avoir 8 ans quelques semaines plus tôt à cette époque là. Comme je l'ai dit dans ma présentation, je suivais déjà la F1 de mon côté mais étant encore assez jeune, je ne portais pas la même attention aux courses que je peux le faire aujourd'hui. Disons surtout que c'était une habitude à la maison de suivre les grands prix le dimanche après midi surtout qu'en ce temps là, les options restaient encore assez limitées : on avait pas à faire un choix entre une centaine de chaînes comme ça peut être le cas désormais.

Pourtant, ce week end m'a tellement marqué que je me rappelle parfaitement ce qui s'est passé ce 1er mai 1994. Déjà, il y avait eu le terrible accident de Barrichello vendredi puis la mort de Ratzenberger la veille ce qui avait poussé mon père à dire qu'un drame en appelait souvent un autre. Il a toujours été très intuitif et j'ai bien senti qu'il avait comme un mauvais pressentiment : je crois que dans son esprit, il était persuadé que le pire restait à venir.

Il faut aussi savoir que mon père a suivi de très près le duel Senna-Prost et qu'il était un très grand d'Alain : d'une certaine manière, il ne portait donc pas le brésilien dans son cœur. Du coup, je me rappelle d'un petit détail qui m'avait amusé avant la course : quand TF1 avait diffusé la vidéo dans laquelle Ayrton adressait un message personnel à son rival de toujours, mon père avait dit de manière spontanée "Senna est en train de changer on dirait". Etant très rancunier, c'est vrai qu'il avait beaucoup de mal à apprécier le brésilien et c'était peut être la première fois qu'il le trouvait sympathique.

J'avais beau avoir 8 ans et ne pas m'intéresser plus que ça à la F1, je me rappelle de ce qui s'est passé ce dimanche là dans les moindres détails : c'est dire à quel point ça m'a marqué.

Je me souviens du crash du départ et mon père disant que la série noire se poursuivait, de la fameuse pub que TF1 avait lancé alors que Senna était sur le point d'avoir son accident si bien que quand elle s'était terminée, la première image qu'on avait eu, c'est la voiture d'Ayrton détruite avec pleins de commissaires autour de lui tandis que Jean Louis Moncet avait sorti cette phrase qui est restée ancrée dans mon esprit " On retourne jusqu'au bout de l'horreur".

Je me souviens du silence de mort qui avait alors régné chez moi pendant de très longues minutes jusqu'à temps que Senna soit évacué par hélicoptère. Je n'ai pas oublié non plus les différentes informations qui avaient circulé sur l'état de santé du brésilien lorsque la course avait repris et notamment les mots lourds de sens qu'avaient prononcé Pierre Van Vliet dans un premier temps en avançant que Senna allait bien et qu'il n'avait qu'une toute petite blessure à la jambe. Je me rappelle du soulagement qu'on avait alors ressenti avec mon père mais qui s'était finalement avéré de courte durée puisque rapidement, on avait fini par comprendre que c'était beaucoup plus grave.

Je me souviens de l'accident dans les stands et mon père aussi excédé que Moncet qui avait dit qu'il fallait absolument arrêter cette course puis de cette terrible annonce qui était sortie vers 18h00 lorsque Claire Chazal avait annoncé la mort de Senna.

Bref, je crois que ce dimanche maudit et ce week-end en général restera toujours gravé dans ma mémoire.
"Be yourself. If you try to be someone else, it won't work. Whatever you do, you are not going to make everyone happy." - Kimi Räikkönen

Répondre