Votre F1 Alternative ! [Tome 3]

Monoplaces de la saison et aspects techniques de la F1
Répondre
Avatar du membre
Yassence
Colonel Agile
Messages : 281
Enregistré le : mer. 14 févr. 2018 11:55
Localisation : Caen, Normandie réunifiée
Pilote(s) favori(s) : Carlos Sainz Jr, Fernando Alonso, Kimi, JEV
Écurie(s) favorite(s) : Ferrari, Renault, Alfa Romeo, DS Virgin
Circuit(s) favori(s) : Bathurst, Le Mans, Singapour, Melbourne

Votre F1 Alternative ! [Tome 3]

Message par Yassence » jeu. 22 févr. 2018 7:26

Bon, après un pitoyable comeback manqué pour ce topic sur l'ancien FF1, je vous propose de nouveau de plancher sur une alternative à la F1. La critique est facile, l'art difficile, qu'allez-vous proposer ?
Capture d’écran (25).png
Capture d’écran (25).png (97.94 Kio) Vu 846 fois
Voici un screenshot du scenario que j'avais proposé dans l'ancien FF1 pour justifier cet exercice. A vous d'imaginer un concurrent à la F1 en respectant ces règles !
"¿ Tienes gasolina ?"
Image
-Votre dealer officiel Formula E.
Venez jouer à diriger votre équipe pour la Panda Cup du Forum ! [ici]

Avatar du membre
Yassence
Colonel Agile
Messages : 281
Enregistré le : mer. 14 févr. 2018 11:55
Localisation : Caen, Normandie réunifiée
Pilote(s) favori(s) : Carlos Sainz Jr, Fernando Alonso, Kimi, JEV
Écurie(s) favorite(s) : Ferrari, Renault, Alfa Romeo, DS Virgin
Circuit(s) favori(s) : Bathurst, Le Mans, Singapour, Melbourne

Message par Yassence » ven. 23 févr. 2018 7:05

Je crois que je peux déjà déclaire ce topic second bide de l'histoire du Nouveau FF1 . :mrgreen:
"¿ Tienes gasolina ?"
Image
-Votre dealer officiel Formula E.
Venez jouer à diriger votre équipe pour la Panda Cup du Forum ! [ici]

Avatar du membre
Moka
Rossa, Escarpins & Café
Messages : 674
Enregistré le : mer. 14 févr. 2018 9:11
Localisation : Dans un café
Pilote(s) favori(s) : Alonso, Giovinazzi, Norris, Wurz, Berger
Écurie(s) favorite(s) : Alfa Romeo, Ferrari, Williams, Benetton
Circuit(s) favori(s) : Monaco, Monza, Kyalami, Circuit de la Sarthe
Contact :

Message par Moka » mar. 16 juil. 2019 9:49

Un nouveau championnat naît !
bienvenue au SuperStar Racing League
Septembre 2019

Quelques mois après la disparition de Bernie Ecclestone, qui est survenue lors d'un accident de Dragibus dans sa baignoire (NDA : premier post de ce topic), un congrès d'actionnaires, formé au sein de la nouvelle entité Quechua Holding, a statué sur l'avenir du projet entamé par Bernie Ecclestone et Red Bull d'un championnat de monoplace qui se veut rival de la toute puissante Formule 1. Faisant fi des spéculations autour de l'avenir de ce projet, les actionnaires ont annoncé hier dans la nuit qu'ils tiendront une conférence de presse.

Ladite conférence s'est borné à un modeste pupitre avec le délégué des actionnaires lisant un bref communiqué, ainsi que la remise d'un dossier aux journalistes présent.

Nous avons fait le choix de vous présenter le communiqué tel quel, ainsi que notre propre ajout des premières équipes inscrites à ce nouveau championnat.

Au noms des actionnaires du fond d'investissement Quechua Holding,

"Oui, Bernie Ecclestone n'est plus. Nous présentons nos hommages à cet homme qui nous a quitté dans ce tragique accident de Dragibus, et nous sommes tous affecté par la perte d'un si brillant racer... et c'est cette vision de la vie que nous avons décidé de célébrer en poursuivant son oeuvre de créer une nouvelle franchise appellé à se mesurer à la Formule 1."

"Nous avons pensé notre projet comme un championnat qui remet le spectateur au centre de tout... ce qui était présenté comme de l'appât du gain de la part de Bernie était en réalité une farouche volonté d'en donner à son argent au spectateurs, d'être diverti, de s'amuser et d'apprécier une course honnête et passionnante. Nous avons repris les bonnes choses des différents championnats et nous les avons épuré, et surtout nous n'avons pas fait de snobisme quant à la sélection des idées. Vous remarquerez que beaucoup d'idées sont inspiré des championnats américain ou du Moto GP, et c'est tout à fait normal car ce sont des modèles de réussites, que nous voulons porter encore plus loin au sein de cette nouvelle franchise ambitieuse."

"Nous avons pensé à de nombreuses choses au nom de la simplicité et du divertissement du public, et la question du nom de ce nouveau championnat a été la dernière chose que nous avons souhaité aborder. Le débat a été âpre au sein des actionnaires, et de nombreuses idées ont émergées... toutes étaient guidé par la vision de Bernie de ce sport, et c'est normal que nous nous orientons vers un hommage à l'initiateur de ce nouveau championnat pour lui donner un nom... nous avons donc choisi de le baptiser Bernie Ecclestone's SuperStar Racing League. Vous êtes autorisé à l'abréger en SuperStar Racing League ou SRL néanmoins !"


Quelques points du règlements

Châssis

La cellule de survie est standardisé et produite par Swift. En revanche les éléments aéro, les pontons, la prise d'air, les suspensions etc. sont librement développable par les constructeurs et équipes dans les limites fixé par le règlement.

Moteur

Pour cette première saison, la structure V8 de 3 litres est imposé. Néanmoins, pour la suite du championnat, les instances dirigeantes réfléchissent à autoriser d'autres architectures.

Constructeurs

Un constructeur peut venir dans la discipline et fabriquer sa monoplace ainsi que son moteur si elle le souhaite. Si elle est constructeur, elle devra fournir son châssis à une équipe "satellite" selon le même modèle que le Moto GP.

Par exemple : Lamborghini vient dans ce championnat et conçoit son ensemble châssis/moteur. Elle devra donc en céder deux exemplaires à une équipe satellite. Le châssis doit être celui de l'année en cours tel qu'il sera au premier GP de la saison mais ils ne sont pas tenu de fournir toute les évolutions.

Essais d'intersaison/privé

Chaque équipe aura un quota de 30 jours à utiliser sur l'ensemble de la saison, à sa guise, sur un ensemble de cinq circuits choisi par les instances dirigeantes. Elle peut employer pour cela autant de monoplaces qu'elle désire, mais chaque engagement enlève un jour, donc si elle engage deux voitures sur une journée d'essais, ce sera décompté comme deux jours.

Circuit

Bien que n'étant pas labellisé FIA, la discipline s'inspire en partie des standards de cette dernière pour la sécurité des circuits. N'importe quel circuit n'ayant pas un contrat avec Liberty Media peut postuler, mais les actionnaires préviennent que ils souhaiteraient de préférence des circuits courts pour rendre les courses plus nerveuses et offrir plus de passages des voitures aux spectateurs.

Déroulement d'un week-end

Le format est compressé sur un samedi ou dimanche en fonction du choix du circuit.

10h00-12h00 : séance d'essais libre, faisant office de pré-qualification dans la mesure où seul les 16 meilleurs seront autorisé à disputer la qualification. Au delà, leurs places seront déjà attribué sur la grille
13h00-13h30 : séance de qualification, le poleman sera celui qui a effectué les trois meilleurs temps
15h00 : départ de la course pour une distance de 200km.

L'idée fait débat au sein de l'instance dirigeante, mais certaines têtes proposent l'idée d'une course "Superstar Sprint" qui réunira les 12 premiers de la course principal au sein d'une épreuve de 50km pour déterminer le vainqueur. L'idée et d'offrir encore plus de show aux spectateurs, et de choisir un vainqueur "au mérite" avec ce sprint, en plus de pouvoir créer la surprise au niveau du vainqueur, mais d'autres actionnaires pointent à juste titre le risque que le Top 12 ne se foulera pas pendant la course Main pour se "réserver" en vue du Superstar Sprint. D'autres actionnaires ne sont pas contre, mais y mettent la condition que la course principal dure dans ce cas seulement 150km, afin de ne pas lasser le public et inciter les coureurs à se battre pour décrocher une place au sein de ce Superstar Sprint. La poire a été tranché en deux, et il a donc été décidé que le concept de Superstar Sprint sera testé sur quatre manches au cours de la saison.


Ravitaillement et pneus

Un seul manufacturier de pneu en la personne de Hancook qui concevra un pneu tendre, medium et dur. Les équipes auront le choix entre les trois spécifications

Classement championnat

Il y aura plusieurs titres décernées à l'issue de la saison :

Un titre de champion pilote qui reviendra au pilote qui aura marqué le plus de points sur l'ensemble de la saison
Un titre constructeur qui récompensera le meilleur constructeur de châssis
Un titre des équipes qui sanctionne la meilleure équipe sur une saison
Enfin, un titre pour la nation championne. Pour chaque saison, la fédération responsable du sport automobile dans un pays désignera son "Champion" pour le représenter sur l'ensemble de la saison, et ce sera la seule équipe à pouvoir marquer des points pour son pays.

Par exemple : Il y a trois équipes française sur l'ensemble du championnat qui sont Pescarolo, Peugeot et Tech3. La FFSA (Fédération Française du Sport Automobile) désigne Tech3 comme "Champion" pour représenter la France au classement championnat par nation. Si Tech3 termine en tête de ce championnat, la France sera déclaré champion par nation.


Système de points

Les dix premiers marquent des points selon le modèle standardisé de la FIA (25, 18, 15, 12, 10, 8, 6, 4, 2, 1).

Une idée a été proposée par les instances dirigeantes : au terme de la première moitié de saison, les dix premiers du championnat sont rassemblé dans un Play-Off. Le leader du classement recevra 5050 points, le second du classement 5045 points, le troisième 5040 points etc. l'idée en question n'a pas encore été ratifiée dans la mesure où elle est encore débattu.

Le titre par nation "Bernie Ecclestone Nations Trophy" fonctionne selon le principe de médaille : une victoire équivaut à une médaille d'or, la seconde place "nation" à une médaille d'argent, la troisième place "nation" à une médaille de bronze.

Exemple : il y a sept nations inscrites au "BE-NT" qui sont le Royaume-Unies (Lotus), la France (Tech-3), les États-Unis (USGP), le Japon (Team Mugen), la Chine (Byton), l'Italie (Lamborghini), et les Émirats Arabes Unis (Fly Emirates). A la première course, une Lotus est vainqueur, une USGP troisième et une AF Corse quatrième. Ces trois pilotes reçoivent une médaille d'or, d'argent et de bronze.

Les Teams


Lamborghini Corse (ITA) [Usine] [Champion]
- Fernando Alonso
- Mick Schumacher

La F1 a essayé en vain de les attirer, mais ce nouveau championnat y est parvenu... Lamborghini est engagé en constructeur d'usine ! Audi y a mit les moyens pour ce projet, et met la pression en annonçant un programme d'un an renouvelable "si les conditions sont réunie pour faire une publicité efficace et que les coûts sont maintenue vers le bas". Du point de vue de Stefano Domenicalli, la revanche est total : il est de retour en monoplace en affrontant la F1 qui n'a plus voulu de lui, il a récupéré sous son commandement Alonso "le terrible", et a profité de l'impatience de Mick Schumacher pour le signer au nez et à la barbe de Ferrari ! avant même d'avoir remporté sa première victoire, le taureau marque de gros points face au cheval cabré, et cette lutte qui n'a même pas lieu dans le même championnat sert déjà d'affiche alléchante à ce nouveau championnat...

Lotus Team (ENG) [Usine] [Champion]
- Callum Ilott
- Nick de Vries

Eh bien voilà, tout va mieux d'un coup avec l'argent de Geely ! d'ailleurs l'omniprésence du logo de Geely semble indiquer qu'ils visent plus la compétition avec Byton que l'identité anglaise de cette énième renaissance de Lotus... néanmoins, ne boudons pas notre plaisir, car les moyens y sont et Lotus peut viser le titre cette saison. En tous cas le titre de "champion" de l'Angleterre est mérité !

Byton (CHI) [Usine] [champion]
- Sergey Sirotkin
- Guanyu Zhou

Animé par le désir de montrer que leur production automobile n'a rien d'une chimère, Byton délègue à DC Racing le soin de les aider à monter une équipe de pointe. Annoncé comme favori, ils semblent pourtant dans le mou, puisque le châssis ne semble pas à la hauteur, et que de sérieuses menaces pèsent sur leur engagement... en effet, peu emballé par le V8, Byton s'est pourtant engagé dans l'espoir de faire changer la discipline vers des moteurs électriques, qui conviennent mieux à leur gamme. Hélas, les actionnaires ne semblent pas vouloir accéder à cette demande, et on imagine que Byton sera sur le départ prochainement... auquel cas, DC pense reformer son partenariat avec Jackie Chan et reprendre l'équipe.

Chevrolet GMC (USA) [Usine] [Champion]
- Colton Herta
- J. R. Hildebrand

Les fans du rêve américain les attendaient, les voici enfin en monoplace ! une attente que ne manque pas de souligner le board de GM, qui pique au passage la F1 honni en déclarant "nous avons refusé d'aller en F1 du temps de Bernie Ecclestone, et c'est ce même Bernie qui nous a convaincu de nous engager dans son championnat, comme quoi c'est peut être bien pas lui le problème...". Réunissant tout ce que les États-Unis peut avoir de performant et patriote, ils se positionnent en expert du V8 et avec l'ambition de battre la vielle Europe ainsi que les rivaux chinois...

Red Bull Team KTM [Usine] [Champion]
- Jüri Vips
- Johann Zarco
Wild Card : Max Verstappen

En tant que promoteur de ce nouveau championnat, Red Bull ne peut pas s'engager directement. Toutefois, ils possèdent KTM, et ces derniers fabriquent également des quatres roues, donc cela paraît tout logique, tout comme d'y retrouver des pilotes "made in Red Bull" dedans à l'avenir ! afin de se faire pardonner de la saison catastrophique en MotoGP (et accessoirement faire le buzz), KTM offre le deuxième volant à Johann Zarco, et profite d'un flou dans le règlement pour mettre Max Verstappen en tant que wild-card !

Team Rosberg OPEL (DEU) [Usine] [Champion]
- Pascal Wehrlein
- Richard Verschoor

La plupart des Allemands sont occupé avec l'électrique, et OPEL ne déroge pas à la règle, mais ils ne sont pas contre non plus un bon V8 et PSA n'a pas encore de présence dans ce championnat, donc quand Keke Rosberg a présenté son projet d'équipe, ils ont répondu favorablement pour le soutenir... l'équipe est somme toute sérieuse et compte tirer le maximum de publicité de ce nouveau championnat, d'autant plus que leur line-up comporte leur compatriote Wehrleim, piqué à l'ennemie Mercedes... comme on le dit, les absents ont toujours tord !

Nakajima Racing (JPN) [Châssis Lotus] [Champion]
- Jenson Button
- Nobuharu Matsushita

C'est un énième avatar de l'équipe de Nakajima, qui s'est laissé convaincre par Bernie de tenter sa chance. Néanmoins pas fou, il a décidé de consacrer cette première année à apprendre la discipline en achetant un châssis satellite à Lotus, donnant ainsi un mariage anglo-nippon. Le principal atout de cette équipe sera Jenson Button, prêté par Honda en attendant une éventuel arrivé via Mugen ! Toujours doté d'un aura hors-norme dans son pays, il a su faire l'unanimité pour rassembler les forces de ce qui se fait de mieux au Japon et obtenir le droit d'être le "champion" pour le BE-NT !

Force India (IND) [châssis Byton]
- Daniel Juncadella
- Paul di Resta

Malheureusement obligé de se traîner un châssis Byton et déjà relégué en tant que équipe satellite, Force India démarre bien mal son aventure dans ce championnat, alors qu'ils étaient venu par appât d'un statut privilégié. Néanmoins, ils espèrent s'appuyer sur un duo de pilotes fiable, et sur leur science de la course pour s'en sortir... après tout, ils étaient performant du temps du V8 en F1 !

Tech3 (FRA) [châssis Alpine] [Champion]
- Anthoine Hubert
- Guliano Alesi

Décidé à tester autre chose, l'équipe Tech3 s'aligne donc dans ce nouveau championnat. Ayant bizarrement (???) décliné l'offre de KTM de leur fournir à nouveau des châssis, ils utiliseront un châssis Alpine pour leurs débuts. L'engagement de Anthoine Hubert et Guliano Alesi, qui sont dans les bons papiers de la FFSA, leur ont donné à la surprise général le titre de "champion", chargé de représenter la France au "Bernie Ecclestone Nations Trophy"

Team Vitality Alpine (FRA) [châssis Alpine]
- Stoffel Vandoorne
- James Doherty

Grosse surprise, la team E-Sport Vitality monte une équipe ! toutefois il ne fait pas mystère que Renault, qui n'a pas le droit de s'engager dans ce championnat à cause des accords qui le lie à la F1, se sert de "son" équipe E-Sport pour tester le terrain et préparer une venue en usine si cela est possible à l'avenir...

L'idée était d'engager deux champion E-Sport, mais dans un éclair de lucidité, le team a décidé de donner le second volant à un pilote d'expérience. L'heureux élu James Doherty devrait néanmoins se montrer à la hauteur de sa réputation en E-Sport.

Fittipaldi-Diniz "Juntos" Brazil Team [châssis Chevrolet] [Champion]
- Felipe Massa
- Dudu Barrichello
- Wild Card : Emerson Fittipaldi

Titillé par la fierté national et par l'échec de la reprise de Prost GP, le Brésil est de retour avec Pedro Diniz, qui a su garder des liens forts avec Bernie. Avec l'argent de la famille Diniz, Emerson Fittipaldi et de grosses entreprises locales, ils ont convaincu Felipe Massa de poursuivre au delà de la date de péremption ainsi que Dudu Barrichello (qui a obtenu le volant au nez et à la barbe de son père), cette équipe prépare une surprise pour sa manche national... en titularisant le grand Emerson !

Kenol Racing (KNY) [châssis Kenol, moteur Toyota] [champion]
- Felipe Nasr
- Bruno Senna

Soutenu par KenolKobil, une entreprise pan Africaine leader dans l'énergie, Kenol Racing est la première expérience d'une équipe africaine au niveau mondial du sport automobile. Son châssis Kenol est conçu avec l'aide de Dallara et ils ont fait le choix d'un robuste V8 Toyota pour leurs débuts. Armé de deux pilotes complémentaires, l'objectif sera de décrocher des points et de montrer que leur sérieux n'a rien à envier aux nations européennes.

Scuderia Minardi (ITA) [châssis Lamborghini]
- Luca Ghiotto
- Louis Delétraz

La petite scuderia profite des coûts moindres de cette nouvelle discipline pour faire son retour en monoplace et cette renaissance s'articule autour d'une bonne étoile avec ce partenariat avec Lamborghini, ainsi qu'un duo qui affiche sans complexe son optimisme pour viser les points durant la saison.

SMP Racing (RUS) [châssis BR-Aurus]
- Robert Shwartzman
- Mikhaïl Aleshin

Très proche de Bernie, les russes de SMP ont mit sur pied une équipe, en y mettant les moyens, au point d'impliquer la marque d'état Aurus, qui rebadge un châssis maison de chez BR... mais ils gardent un oeil sur Ferrari, comme en atteste la présence du protégé Shwartzman.
Une équipe russe, un nouveau "constructeur", beaucoup d'argent, Bernie aurait très certainement été fier...

Jumbo Racing Team Nederland (NED) [châssis OPEL]
- Giedo van der Garde
- Jan Lammers

Écurie très populaire en endurance, Racing Team Nederland a des ambitions modeste pour cette première année, qui est principalement là pour apprendre, toutefois le partenariat avec Jumbo laisse apparaître beaucoup d'ambitions et l'envie d'attirer Max Verstappen à l'avenir... Giedo van der Garde pour sa part est impatient que ce championnat supplante la F1 qui n'a plus voulu de lui... Jan Lammers est en revanche juste là pour s'amuser, et quand on lui demande pourquoi continuer à son âge, il répond "oh ca va, ca pourrait être pire, ca aurait pu être Tracy Krohn" en haussant des épaules.


Pegasus Racing (FRA) [châssis BR-Aurus]
- Simon Pagenaud
- Fred Makowiecki
Wild Card : Inès Taittinger

Inscrit de dernière minute, l'équipe Pegasus Racing fait figure de petit poucet dans ce championnat, d'autant plus que le budget est également le plus petit. Mais l'écurie de Geispolsheim peut compter sur un soutien au long terme de TOTAL, ce qui donne les moyens d'embaucher quelques pointures, tels que Simon Pagenaud qui a été séduit par le challenge et le très populaire "Fred Mako", ce qui ne sera pas de trop pour seconder une Inès Taittinger qui débute dans un championnat de très haut niveau en tant que Wild Card.

Calendrier

Racing Jackpot of Russia - Moscow Raceway (SuperStar Sprint)
Racing Jackpot of Japan - Autopolis
Racing Jackpot of China - Circuit International d'Ordos
Racing Jackpot of UAE - Dubaï Autodrome
Racing Jackpot of Morocco - Circuit Moulay El Hassan
Racing Jackpot of Algeria - Alger
Racing Jackpot of Spain - Motorland Aragon (SuperStar Sprint)
Racing Jackpot of France - Pau
Racing Jackpot of Germany - Norisring
Racing Jackpot of Italy - Circuit du Mugello (SuperStar Sprint)
Racing Jackpot of Nederland - Assen
Racing Jackpot of Great-Britain - Circuit urbain de Londres
Racing Jackpot of Grazil - Autodrome do Bolsonaro
Racing Jackpot of USA - Laguna Seca
Racing Jackpot of USA - Indianapolis circuit routier
Racing Jackpot of USA - Circuit urbain Las Vegas (SuperStar Sprint)


- - - - - - - - - - - - - - -

Alors je tiens à dire que ce n'est pas ma vision d'un championnat idéal mais celle que j'imagine si Bernie voulait créer un championnat "concurrent" et capable de cohabiter avec la F1, et même si il y a des idées que j'apprécie dans ce concept (par exemple celui d'équipes satellite comme en Moto GP), il y en a d'autres que je n'aime pas... mais encore une fois ce n'est pas la "Formule Moka" mais un exercice de style :mrgreen:
Dans l'idéal nous somme ce que nous imaginons. Dans la réalité nous sommes ce que nous accomplissons. (Ayrton Senna)

Alfa Romeo, Ferrari, Williams | Toyota GR | Mahindra, Jag', Venturi | Aprilia

MCU : MRT Cinematic Universe (© Masta)

Image

Avatar du membre
paolo98
Paquito
Messages : 1319
Enregistré le : jeu. 15 févr. 2018 8:48
Localisation : Pélussin (42), Bratislava
Pilote(s) favori(s) : Kubica, Button, Ricciardo
Écurie(s) favorite(s) : Ferrari
Circuit(s) favori(s) : Spa

Message par paolo98 » dim. 28 juil. 2019 5:56

Intéressant... Tu nous prépares les livrées ? :mrgreen:
Image
#JB17

Répondre