#8 - Romain Grosjean

Ici on parle des pilotes de F1, des vrais, ceux qui avaient du poûal et de la moustache
Répondre
Avatar du membre
JTarJ
Site Admin
Messages : 2499
Enregistré le : sam. 27 janv. 2018 8:24
Localisation : Bezons (95)

#8 - Romain Grosjean

Message par JTarJ » sam. 27 janv. 2018 12:41

Romain Grosjean

Image

Romain Grosjean, né le 17 avril 1986 à Genève, est un pilote automobile possédant la double nationalité franco-suisse1. En août 2009 à l'occasion du Grand Prix d'Europe à Valence, il effectue ses débuts en Formule 1 avec l'équipe Renault F1 Team avant d'etre remplacé par Vitaly Petrov en 2010. Depuis 2012, il est à nouveau pilote titulaire avec l'équipe Lotus F1 Team.

Biographie

2000-2003 : Karting et début en monoplace :

Après avoir fait ses classes en karting dans les différents championnats français, Romain Grosjean vient au sport automobile en 2003 par le biais du championnat de Suisse de Formule Renault 1600 qu'il remporte dès sa première saison.

2004 : Débuts en Formule Renault 2.0 :

En 2004, Grosjean, au sein de l'écurie française SG Formula que vient de créer Stéphane Guérin, rejoint le Championnat de France de Formule Renault ; il pilote sous licence suisse, associé aux expérimentés Yann Clairay et Guillaume Moreau. Grosjean et ses coéquipiers participent également à quelques manches de la Coupe d'Europe.

La saison commence à Monza dans le cadre de l'Eurocup où Grosjean, septième de la première course est le meilleur débutant ; il abandonne lors de la course 2. Début avril, Grosjean entame sa saison dans le championnat français à Nogaro lors des Coupes de Pâques ; dix-septième de la première course remportée par Moreau, il monte sur le podium de la seconde course remportée par Clairay.

Une semaine plus tard, Grosjean est dixième puis treizième des manches du meeting Eurocup de Valencia. À Magny-Cours, en Eurocup, il est sixième puis vingt-quatrième. En championnat de France, mi-mai, sur le circuit du Val de Vienne, il heurte un rail de sécurité lors de la première course et abandonne ; en seconde manche, il termine sixième après un duel perdu face à Jérôme d'Ambrosio. Le championnat de france se dispute ensuite en lever de rideau du Grand Prix de Pau de Formule 3. Moreau, en pole position, se fait dépasser par Patrick Pilet au départ. Grosjean met la pression sur son coéquipier qui tente de rattraper Pilet ; Grosjean part tête-a-queue en voulant suivre son coéquipier puis la course est écourtée après un accident impliquant et Moreau. Lors de la deuxième course, Romain tape le mur en tentant de doubler Moreau.

Grosjean remporte sa première victoire en Formule Renault 2.0 lors de la première course de Dijon-Prenois en résistant aux attaques de Moreau. Lors de la seconde course, sous une pluie torrentielle, Grosjean, qui mène devant Simon Pagenaud et Patrick Pilet, part en tête-à-queue au troisième tour et abandonne. Le Graff Racing, l'écurie rivale de SG Formula, réalise un triplé lors de cette manche.

En lever de rideau des 24 Heures de Spa, Grosjean termine vingt-cinquième de la course Eurocup du meeting de Spa-Francorchamps. En septembre, il participe au Grand Prix d'Albi ; en course 1, il fait partie des échappés derrière Pilet et Clairay : l'abandon de Pilet sur crevaison permet à SG Formula de réaliser un doublé. Lors de la seconde manche, Patrick Pilet conserve la tête et Grosjean termine troisième.

Romain effectue ensuite une dernière pige en Eurocup à Oschersleben : cinquième de la première course derrière Clairay, il abandonne lors de la seconde manche. Il termine quatorzième au terme de la saison bien que n'ayant pas participé à toutes les manches.

Le plateau de la Super Série FFSA, qui inclue la FR2.0 française, se rend sur le Circuit Bugatti du Mans. En course 1, Grosjean finit sixième, loin du groupe de tête. En seconde manche, alors que ses coéquipiers luttent pour le titre, Romain abandonne au premier tour après un accrochage avec Pierre-Alain Bournot.

La finale du championnat a lieu à Magny-Cours, circuit sur lequel Grosjean a déja tourné en Eurocup plus tôt dans la saison. Au départ de la course 1, Pilet cale : Grosjean et Emmanuel Piget le percutent et Grosjean abandonne. Le titre pilotes se joue lors de la dernière course de la saison ; Pilet est champion de France et Grosjean, cinquième de la course, est septième du championnat.

2005 : Succès en Formule Renault 2.0 :

Il remporte le titre en championnat de France avec l'écurie SG Formula de Stéphane Guérin.

2006 : Arrivée en Formule 3 :

En 2006, il accède au relevé championnat de Formule 3 Euro Series et est treizième du classement général pour sa première saison dans la discipline avec l'écurie Signature.

2007 : Succès en Formule 3 Euro Series :

Il rejoint en 2007 l'écurie ASM Formule 3, victorieuse lors des trois saisons précédentes, et décroche le titre à l'issue d'un long duel avec Sébastien Buemi.

2008 : Débuts en GP2 :

En 2008, il dispute le championnat de GP2 Series au sein de l'écurie ART Grand Prix (émanation de ASM F3) de Fred Vasseur et Nicolas Todt. Pour parfaire sa connaissance de la discipline et de sa nouvelle équipe, il participe durant l'hiver 2008 au nouveau championnat GP2 Asia Series dont il remporte à Dubai les deux premières manches (fait unique pour un débutant dans cette catégorie) après s'être élancé de la pole position dans la première course puis de la huitième place, selon le principe de la grille inversée, dans la deuxième course. Il remporte le titre de champion du GP2 Asia deux courses avant la fin avec un total de quatre victoires et cinq pole positions sur six possibles.

Pendant la saison européenne du GP2 Series, Romain monte à plusieurs reprises sur le podium et remporte deux victoires mais a également quelques déceptions, perdant plusieurs bons résultats par problèmes techniques comme à Magny-cours devant son public, moteur cassé à sept tours de la fin alors qu'il menait la course.

Romain Grosjean est également intégré à la filière Renault Driver Development ce qui lui vaut de devenir en 2008 le deuxième pilote essayeur du Renault F1 Team. Après un premier essai à Silverstone en juin 2008 au volant d'une Renault R27 dans le cadre d'une démonstration lors des World Series by Renault, il est convié quelques jours plus tard à Barcelone à sa première véritable séance d'essais sur une Renault R28.

2009 : GP2 Series et débuts en Formule 1 :

En 2009, Romain Grosjean est promu troisième pilote du Renault F1 Team et participe parallèlement au championnat GP2 Series avec le Team Barwa Addax (ex-Campos Grand Prix). Pour sa deuxième saison en GP2, il réalise un hat-trick lors de la course longue de Barcelone et gagne à Monaco pour s'installer en tête du championnat. Lors des courses suivantes, il est impliqué dans quelques accidents et malgré de nouvelles pole positions et plusieurs places d'honneur, il cède la tête du championnat à Nico Hülkenberg. Après la Hongrie, il est à quinze points de l'Allemand alors qu'il reste huit courses encore à disputer.

Sa saison en GP2 s'arrête pourtant lorsque, en août 2009, l'écurie Renault F1 Team annonce qu'il remplace dorénavant Nelson Angelo Piquet en Formule 1. Il devient le coéquipier de Fernando Alonso mais sa demi-saison est difficile : il rejoint une écurie en pleine crise après l'affaire du Singaporegate et sans avoir effectué la moindre séance d'essai avant de débuter, il ne marque aucun point et se retrouve sans volant en Formule 1 à l'issue de la saison.

2010 : Saison multidisciplinaire :

En 2010, il doit se contenter en début de saison d'un volant en FIA GT avec l'écurie suisse Matech Compétition (Ford) puis il dispute les quatre derniers meetings en Auto GP qu'il domine en remportant quatre courses. Il est champion Auto GP avec DAMS. Il est également appelé en GP2 Series pour remplacer Ho-Pin Tung, blessé. En septembre, le manufacturier Pirelli le recrute en remplacement de Nick Heidfeld pour tester ses nouveaux pneumatiques. Il participe aussi en fin d'année à des tests pour le compte de Audi en DTM. En parallèle avec ses séances d'essais pour Pirelli, il participe à quelques manches du trophée Andros 2011 et gagne à Isola 2000.

2011 : Succès en GP2 Series :

En 2011, il devient, comme Bruno Senna, pilote d'essai chez Renault F1 Team et est sacré champion en GP2 Asia Series et GP2 Series avec DAMS. Il participe aux séances d'essais du vendredi matin avec Renault F1 Team lors des deux derniers Grands Prix de la saison.

2012 : Retour en Formule 1 :

Le 9 décembre 2011, il est nommé pilote titulaire au sein de l'équipe Lotus F1 Team pour la saison 2012 et devient le coéquipier de l'ancien champion du monde Kimi Räikkönen.

À Melbourne, lors du Grand Prix inaugural, il se qualifie en troisième position mais abandonne dès le second tour après un accrochage avec Pastor Maldonado. Une semaine plus tard en Malaisie, Grosjean s'élance en sixième position mais s'accroche avec Michael Schumacher dès le premier tour, puis part à la faute et abandonne au quatrième tour. Lors du troisième Grand Prix de la saison en Chine, Grosjean se qualifie en dixième position et termine sixième, marquant ainsi les premiers points de sa carrière en Formule 1. Le 22 avril 2012 à Bahreïn, septième sur la grille, il prend un bon départ et se hisse à la quatrième place dès le premier virage. Après avoir mené un tour en tête à l'issue des changements de pneus, il termine troisième derrière Sebastian Vettel et son coéquipier Kimi Räikkönen, signant le premier triplé du moteur Renault depuis le Grand Prix de Monaco 2010. Il réalise le premier podium de sa carrière en Formule 1, le premier podium d'un pilote français en Formule 1 depuis la troisième place de Jean Alesi au Grand Prix de Belgique 1998.

En Espagne pour le retour de la Formule 1 en Europe, il obtient le quatrième temps de la séance de qualification mais, à la suite du déclassement de Lewis Hamilton, part troisième sur la grille. Le lendemain il fait une course solide malgré un début de Grand Prix difficile à cause d'une casse d'un élément de son aileron avant après un léger contact en dépassant Bruno Senna. Il réalise le meilleur tour en course, le premier de sa carrière en Formule 1 et termine quatrième. À Monaco, il se qualifie en quatrième position mais, au départ, est victime d'un ennui d'embrayage et se fait dépasser par plusieurs concurrents. Il touche Fernando Alonso, se décale vers la gauche de la piste, percute Michael Schumacher et brise sa suspension arrière gauche, ce qui le force à abandonner.

Septième sur la grille du Grand Prix du Canada, il perd une place après quelques virages mais, grâce à une stratégie à un seul arrêt et une bonne gestion de l'usure de ses pneumatiques, revient progressivement sur Fernando Alonso et Sebastien Vettel pour terminer deuxième derrière Lewis Hamilton : il réalise ainsi son meilleur résultat en Formule 1 depuis ses débuts. Lors du Grand Prix de Valence, alors qu'il était quatrième sur la grille de départ, il pointe rapidement en seconde position après avoir doublé Pastor Maldonado au départ et Lewis Hamilton peu de temps avant son changement de pneus. Toutefois, il abandonne à cause d'un problème d'alternateur au quarante-et-unième tour alors qu'il était deuxième derrière Fernando Alonso.

En neuvième position sur la grille de départ du Grand Prix de Grande-Bretagne, il s'accroche avec Paul di Resta au premier tour, ce qui l'oblige à s'arrêter pour faire réparer son aileron avant. Dernier dès le second tour, il remonte jusqu'à la sixième place à l'issue de la course. Au Grand Prix d'Allemagne à Hockenheim, il est pénalisé de cinq places sur la grille de départ en raison d'un changement de boîte de vitesses. Au premier tour, il subit un accrochage et doit faire changer son aileron avant et ses pneus à cause d'une crevaison; il termine la course dix-huitième. Lors du Grand Prix de Hongrie, il réalise la meilleure qualification de sa carrière en Formule 1 en s'élançant deuxième et termine la course troisième.

Après la pause estivale, il se qualifie en huitième position pour le Grand Prix de Belgique. Au départ, il provoque un accident impliquant également Lewis Hamilton, Fernando Alonso, Kamui Kobayashi et Sergio Pérez : il est sanctionné par les commissaires de course qui lui inflignent une amende de 50 000 euros et le suspendent pour le Grand Prix d'Italie où il est remplacé par le belge Jérôme d'Ambrosio. Au Grand Prix de Singapour, il s'élance de la huitième position sur la grille et termine septième. Au Japon, il s'élance en quatrième position sur la grille de départ à la suite de la pénalité de Jenson Button. Au départ, il percute la Red Bull de Mark Webber et est pénalisé d'un stop-and-go de dix secondes. En fin de course, hors des points, il abandonne pour pouvoir changer de boîte de vitesses sans avoir de pénalité pour le prochain Grand Prix. Au Grand Prix de Corée du Sud, il se qualifie septième et après une course prudente, termine à la même place. En Inde, onzième des qualifications, il finit la course à la neuvième place. Lors du Grand Prix d'Abou Dabi, il est une victime collatérale de la bataille entre Sergio Pérez et Paul di Resta : touché par Pérez qui revient sur la piste, il est harponné par Mark Webber et abandonne au trente-septième tour alors qu'il était cinquième. Au Grand Prix des États-Unis, qualifié en quatrième position, il part neuvième après une pénalité pour changement de boîte de vitesses. En course, malgré un tête-à-queue en début d'épreuve, il termine septième. Au Grand Prix du Brésil, il fait une sortie de piste et doit abandonner. Le 17 décembre, au lendemain de sa victoire à la Race of Champions, Lotus annonce officiellement la prolongation de son contrat pour 2013.

2013 : Deuxième saison avec Lotus :

À Melbourne lors du Grand Prix inaugural, il termine dixième quand son équipier remporte la course. La semaine suivante au Grand Prix de Malaisie, après avoir réalisé une qualification décevante dû à la pluie, il s'élance onzième mais termine la course à la sixième place. Lors du Grand Prix de Bahreïn, alors qu'il s'élance en onzième position, il réalise une très bonne course pour terminer sur la troisième marche du podium. À Monaco il harponne Daniel Ricciardo, provoquant un double abandon et est pénalisé d'un recul de dix places sur la grille de départ du Grand Prix suivant qu'il termine treizième.

Au Grand Prix d'Allemagne cinquième des qualifications, il lutte un temps pour la victoire et se classe troisième juste devant la Ferrari de Fernando Alonso, respectant ainsi une consigne d'équipe lui demandant de s'effacer derrière son coéquipier. En Hongrie il est en lutte pour la victoire en début d'épreuve, il termine sixième après avoir reçu un drive-through pour avoir dépassé Felipe Massa hors de la piste et une pénalité de vingt secondes pour avoir accroché Jenson Button. Le lendemain de la course, il devient père d'un garçon prénommé Sacha4. Lors du Grand Prix de Belgique, il part de la septième place sur la grille pour terminer huitième. En Italie, treizième sur la grille, il termine dans les points grâce à une nouvelle huitième place. Malgré une troisième position sur la grille de départ, il abandonne au trente-neuvième tour du Grand Prix de Singapour à cause d'un problème mécanique, alors qu'il occupait la sixième place. Au Grand Prix de Corée du Sud, il se classe troisième de la course après s'être élancé de la même position au départ. La semaine suivante lors du Grand Prix du Japon, quatrième sur la grille, il vire en tête au premier virage et mène la course pendant une vingtaine de tours; il termine troisième derrière les deux pilotes Red Bull Racing.

Lors du Grand Prix d'Inde, il ne réalise que le dix-septième temps des qualifications dû à un mauvais choix de pneus; en course grâce notamment à une stratégie à un seul arrêt, il obtient son troisième podium consécutif en terminant de nouveau troisième. La semaine suivante au Grand Prix d'Abou Dabi, il finit quatrième de la course. Au Grand Prix des États-Unis, il s'élance en troisième position et prend immédiatement le meilleur sur Mark Webber; il conserve cette deuxième position jusqu'au drapeau à damier, réalisant son meilleur résultat de la saison. Pour la dernière course de l'année au Brésil, il s'élance en sixième position et abandonne dès le troisième tour sur casse moteur. Il se classe septième du championnat du monde avec 132 points. Fin novembre, Lotus annonce le renouvellement de son contrat pour 2014, aux côtés de Pastor Maldonado.

2014 : Saison difficile avec Lotus :

Pour le Grand Prix inaugural, en Australie, Grosjean connaît un week-end catastrophique ; en qualification, il ne parvient pas à réaliser un tour chronométré et doit se résoudre à s'élancer dernier. Le lendemain, en course, il s'élance de la voie des stands et abandonne en fin d'épreuve. En Malaisie, sa monoplace devenant plus fiable, lui permet de franchir la ligne d'arrivée en onzième position. Lors du Grand Prix de Chine, pour la première fois de la saison, il atteint la phase finale des qualifications et se classe dixième sur la grille de départ. Le lendemain, il abandonne à la mi-course, boîte de vitesses bloquée.

Pour le retour du championnat en Europe, au Grand Prix d'Espagne, Romain Grosjean inscrit ses premiers points de la saison grâce à une huitième place. À Monaco, si les Lotus sont en difficulté durant tout le week-end, les aléas de la course lui permettent de terminer à nouveau huitième. Il connaît ensuite trois courses plus délicates où il termine hors des points. En Belgique, après la pause estivale, quinzième sur la grille, il abandonne pour la sixième fois de la saison. Au premier Grand Prix de Formule 1 de Russie, il termine dix-septième, après un accrochage avec Adrian Sutil en fin d'épreuve qui lui vaut une pénalité de cinq secondes.

Peu avant le dernier Grand Prix de la saison, Lotus F1 Team prolonge son contrat pour une quatrième saison consécutive. Le Français ambitionne de « revenir dans le peloton de tête » tandis que Gérard Lopez ajoute qu'on reconnaît les qualités d'un pilote « lorsqu'il est confronté aux difficultés et Romain a été impeccable en 2014 malgré cela. » Il termine quatorzième du championnat avec 8 points.

Statistiques en Formule 1

(Après le Grand Prix d'Abu Dhabi 2014)

* Nombre de saisons en F1 : 5
* Grands Prix disputés : 64 (66 engagements)
* 8 coéquipiers : Fernando Alonso, Vitaly Petrov, Bruno Senna, Kimi Räikkönen, Heikki Kovalainen, Pastor Maldonado, Charles Pic et Esteban Ocon.
* 2 constructeurs : Renault (2009) et Lotus (Depuis 2012)
* Points marqués : 236
- Moyenne de points par GP : 3,69 pts
- Moyenne de points par saison : 59,00 pts
* Départs en première ligne : 1 (soit 1,56 %)
* Deuxième places en Grand Prix : 2 (soit 3,13 %)
* Troisième places en Grand Prix : 7 (soit 10,94 %)
* Meilleurs tours : 1 (soit 1,56 %)
* Podiums : 9 (soit 14,06 %)
* Grands Prix Dans les points : 25 (soit 39,06 %)
* Nombre de Grands Prix en ayant mené : 7 (soit 10,94 %)
* Tours en tête : 40 (soit 1,33 %)
* Kms en tête : 219 (soit 1,41 %)
* Tours parcourus : 3007
* Kms parcourus : 15539
* Abandons : 22 (soit 34,38 %)

Parcours en sport automobile

* 2000 - 2003 : Karting.
* 2003 : Formula Lista Junior 1.6 : 1er.
* 2004 : Championnat de France de Formule Renault 2.0 : 7ème.
* 2004 : Formula Renault 2000 Eurocup : 14ème.
* 2005 : Championnat de France de Formule Renault 2.0 : 1er.
* 2005 : Eurocup Formula Renault 2.0 : 12ème.
* 2006 : Formule 3 Euro Series : 13ème.
* 2006 : Grand Prix de Pau (Formule 3 britannique) : 1er.
* 2007 : Formule 3 Euro Series : 1er.
* 2007 : Masters de Formule 3 : 14ème.
* 2008 : GP2 Series : 4ème.
* 2008 : GP2 Asia Series : 1er.
* 2008 : Championnat du monde de Formule 1 : 3ème pilote. (Renault)
* 2009 : GP2 Series : 4ème.
* 2009 : Championnat du monde de Formule 1 : 23ème. (Renault)
* 2010 : GP2 Series : 14ème.
* 2010 : Auto GP : 1er.
* 2010 : Championnat du monde FIA GT1 : 11ème.
* 2010 : 24h du Mans : Abandon.
* 2010 : 24h de Spa : 16ème.
* 2011 : GP2 Series : 1er.
* 2011 : GP2 Asia Series : 1er.
* 2011 : Championnat du monde de Formule 1 : 3ème pilote. (Lotus)
* 2012 : Championnat du monde de Formule 1 : 8ème. (Lotus)
* 2013 : Championnat du monde de Formule 1 : 7ème. (Lotus)
* 2014 : Championnat du monde de Formule 1 : 14ème. (Lotus)
* 2015 : Championnat du monde de Formule 1 : ??. (Lotus)

Site officiel de Romain Grosjean

Source : Wikipédia

Avatar du membre
paolux
#23 Paquito
Messages : 1944
Enregistré le : jeu. 15 févr. 2018 8:48
Localisation : Pélussin (42), Orléans
Pilote(s) favori(s) : Kubica, Button, Ricciardo
Écurie(s) favorite(s) : Ferrari
Circuit(s) favori(s) : Spa

Message par paolux » jeu. 22 févr. 2018 11:54

Grosjean aussi a dévoilé son casque... Et c'est toujours aussi peu convaincant :noel:

Image
#JB17

Avatar du membre
Arwen
Messages : 1666
Enregistré le : jeu. 15 févr. 2018 7:15
Pilote(s) favori(s) : Verstappen, Räikkönen, Stroll, Pérez
Écurie(s) favorite(s) : Ferrari, Racing Point, Mclaren
Circuit(s) favori(s) : Suzuka, Silverstone, Tuscane

Message par Arwen » ven. 23 févr. 2018 12:56

Comme la majorité des casques :|

Avatar du membre
paolux
#23 Paquito
Messages : 1944
Enregistré le : jeu. 15 févr. 2018 8:48
Localisation : Pélussin (42), Orléans
Pilote(s) favori(s) : Kubica, Button, Ricciardo
Écurie(s) favorite(s) : Ferrari
Circuit(s) favori(s) : Spa

Message par paolux » ven. 23 févr. 2018 1:14

Les siens sont quand même particulièrement moches.
Image
#JB17

Avatar du membre
Masta
#21
Messages : 1140
Enregistré le : jeu. 15 févr. 2018 4:05
Localisation : Dans la Lune
Pilote(s) favori(s) : Jacques Villeneuve / Fernando Alonso
Écurie(s) favorite(s) : McLaren / Williams
Circuit(s) favori(s) : Spa Francorchamps
Contact :

Message par Masta » ven. 23 févr. 2018 11:27

Je regrette le(s) premier(s). C'est amusant dans la vidéo on voit l'évolution du casque, s'ils étaient arrêtés à la première version ça aurait été sympa mais cette habitude de surcharger me gonfle un peu...
Image

Avatar du membre
Arwen
Messages : 1666
Enregistré le : jeu. 15 févr. 2018 7:15
Pilote(s) favori(s) : Verstappen, Räikkönen, Stroll, Pérez
Écurie(s) favorite(s) : Ferrari, Racing Point, Mclaren
Circuit(s) favori(s) : Suzuka, Silverstone, Tuscane

Message par Arwen » sam. 03 mars 2018 9:21

Masta a écrit :
ven. 23 févr. 2018 11:27
Je regrette le(s) premier(s). C'est amusant dans la vidéo on voit l'évolution du casque, s'ils étaient arrêtés à la première version ça aurait été sympa mais cette habitude de surcharger me gonfle un peu...
Image

"Hum pas content, je suis triste maintenant Masta" :lol: :lol: :lol:

Avatar du membre
Masta
#21
Messages : 1140
Enregistré le : jeu. 15 févr. 2018 4:05
Localisation : Dans la Lune
Pilote(s) favori(s) : Jacques Villeneuve / Fernando Alonso
Écurie(s) favorite(s) : McLaren / Williams
Circuit(s) favori(s) : Spa Francorchamps
Contact :

Message par Masta » dim. 04 mars 2018 12:03

Ah oui j'ai beau avoir souvent revu cette course, j'oublie à chaque fois la tronche de six pieds sous terre de Romain à l'arrivée :mrgreen:
Remarque elle ne diffère pas grandement de celle d'un Kimi vainqueur. :arrow:
Image

Avatar du membre
Arwen
Messages : 1666
Enregistré le : jeu. 15 févr. 2018 7:15
Pilote(s) favori(s) : Verstappen, Räikkönen, Stroll, Pérez
Écurie(s) favorite(s) : Ferrari, Racing Point, Mclaren
Circuit(s) favori(s) : Suzuka, Silverstone, Tuscane

Message par Arwen » dim. 04 mars 2018 2:12

Un bon souvenir cette course dans l'ensemble, entre la course improbable de Vettel (le mec est ultra brouillon mais termine P3 en partant dernier :lol: ), Webber en roue libre, la belle course de Maldonado, et le duel Alonso vs Raikkonen. C'est peut-être l'unique bonne course sur ce circuit avec les derniers tours de 2016.

Mais je t'avoue que les derniers tours fut douloureux pour moi, d'un coté j'espère que Raikkonen gagne pour son retour mais de l'autre j'ai vraiment envie que Alonso l'emporte pour prendre le plus de point à Vettel car avec 10pt au lieu de 3, il aurait eu le titre au final en gagnant sniff sniff :(

Non la grosse claque, c'est surtout l'Australie 2013.

J'ai rarement vu Grosjean être aussi énervé en interview, dommage qu'elle n'est plus disponible sur le net. Avec la voix hésitante comme lorsque tu te retient de pas craqué (exactement comme en Italie l'an dernier après son accident, il a gros sur le cœur), le visage rouge écarlate et d'après Moncet, Febreau et Montagny, il boycott la fête de Lotus avec l'équipe...
Modifié en dernier par Arwen le dim. 04 mars 2018 4:53, modifié 3 fois.

Avatar du membre
Moka
#2 Rossa, Escarpins & Café
Messages : 881
Enregistré le : mer. 14 févr. 2018 9:11
Localisation : Vittel (mais toujours dans un café)
Pilote(s) favori(s) : Alonso, Giovinazzi, Norris, Wurz, Berger
Écurie(s) favorite(s) : Alfa Romeo, Ferrari, Williams, Benetton
Circuit(s) favori(s) : Monaco, Monza, Kyalami, Circuit de la Sarthe
Contact :

Message par Moka » dim. 04 mars 2018 2:19

Karev a écrit :
dim. 04 mars 2018 2:12

J'ai rarement vu Grosjean être aussi énervé en interview, dommage qu'elle n'est plus disponible sur le net. Avec la voix hésitante comme lorsque tu te retient de pas craqué (exactement comme en Italie l'an dernier après son accident, il a gros sur le cœur), le visage rouge écarlate et d'après Moncet, Febreau et Montagny, il boycott la fête de Lotus avec l'équipe le soir et fonce directement en Malaisie.
Je pense plutôt que c'est parce que il a vécu une course vraiment compliqué donc forcément quand tu abandonne tu as pas trop envie de faire la fête, donc pour le coup rien à voir avec Raikkonen ou quoi :ugeek: :mrgreen:
Dans l'idéal nous somme ce que nous imaginons. Dans la réalité nous sommes ce que nous accomplissons. (Ayrton Senna)

Alfa Romeo, Ferrari, Williams | Toyota GR | Mahindra, Jag', Venturi | Aprilia

MCU : MRT Cinematic Universe (© Masta)

Image

Avatar du membre
Arwen
Messages : 1666
Enregistré le : jeu. 15 févr. 2018 7:15
Pilote(s) favori(s) : Verstappen, Räikkönen, Stroll, Pérez
Écurie(s) favorite(s) : Ferrari, Racing Point, Mclaren
Circuit(s) favori(s) : Suzuka, Silverstone, Tuscane

Message par Arwen » dim. 04 mars 2018 5:00

Il abandonne pas en Australie.
Dans les debriefing de Moncet, il confirme clairement que Grosjean quitte l'Australie furieux, probablement contre son écurie.

Avatar du membre
Masta
#21
Messages : 1140
Enregistré le : jeu. 15 févr. 2018 4:05
Localisation : Dans la Lune
Pilote(s) favori(s) : Jacques Villeneuve / Fernando Alonso
Écurie(s) favorite(s) : McLaren / Williams
Circuit(s) favori(s) : Spa Francorchamps
Contact :

Message par Masta » dim. 04 mars 2018 7:00

Grosjean était hors du coup en Australie et sans que l'on ne sache vraiment pourquoi en effet je me souviens (mais pas qu'il était aussi énervé). C'est à croire qu'entre Abu Dhabi et ici il nourrissait vraiment un complexe (d'infériorité ?) envers Kimi. D'où ses commentaires désobligeants par la suite je suppose quant au niveau de Bwoahman et les supposées chances de Romain chez Ferrari.

Après il s'est avéré que Kimi avait la priorité quant aux développements (pas illogique, Kimi était encore Kimi à ce moment et Romain était le "first lap nutcase") mais ceci même lorsque son transfert chez Ferrari était officialisé. Quand on sait que Grosjean a réalisé un dernier tiers de 2013 impeccable (la meilleure période de sa carrière avec 2015 où il a tiré 100% d'une Lotus bricolée), on pouvait davantage comprendre sa frustration.
Image

Avatar du membre
Poncho
#88
Messages : 1832
Enregistré le : jeu. 15 févr. 2018 9:59

Message par Poncho » dim. 04 mars 2018 8:06

Masta a écrit :
ven. 23 févr. 2018 11:27
C'est amusant dans la vidéo on voit l'évolution du casque, s'ils étaient arrêtés à la première version ça aurait été sympa
Idem :P
Après les gout et les couleurs restent propres à chacun , l'essentiel c'est que lui kiff son casque.

Avatar du membre
Arwen
Messages : 1666
Enregistré le : jeu. 15 févr. 2018 7:15
Pilote(s) favori(s) : Verstappen, Räikkönen, Stroll, Pérez
Écurie(s) favorite(s) : Ferrari, Racing Point, Mclaren
Circuit(s) favori(s) : Suzuka, Silverstone, Tuscane

Message par Arwen » lun. 05 mars 2018 12:17

Masta a écrit :
dim. 04 mars 2018 7:00
Grosjean était hors du coup en Australie et sans que l'on ne sache vraiment pourquoi en effet je me souviens (mais pas qu'il était aussi énervé). C'est à croire qu'entre Abu Dhabi et ici il nourrissait vraiment un complexe (d'infériorité ?) envers Kimi. D'où ses commentaires désobligeants par la suite je suppose quant au niveau de Bwoahman et les supposées chances de Romain chez Ferrari.

Après il s'est avéré que Kimi avait la priorité quant aux développements (pas illogique, Kimi était encore Kimi à ce moment et Romain était le "first lap nutcase") mais ceci même lorsque son transfert chez Ferrari était officialisé. Quand on sait que Grosjean a réalisé un dernier tiers de 2013 impeccable (la meilleure période de sa carrière avec 2015 où il a tiré 100% d'une Lotus bricolée), on pouvait davantage comprendre sa frustration.
Boullier la dit pour l'Australie : Mauvais départ + trafic qui lui bousille les pneumatiques + impossible de faire une stratégie aussi bonne que Kimi. En qualification, il était assez proche de Kimi d'ailleurs (2 dixièmes d'écart de mémoire) mais la course de Raikkonen se déroule dans des merveilleuses conditions (même si pour moi, la véritable raison de sa victoire, c'est l'étonnante méforme de la RB de Vettel en second relais, même Alonso repasse devant malgré son début de course dominé par Massa).

Les commentaires désobligeants envers Kimi l'an dernier - surtout dans une période difficile pour le Finlandais - sont pas un hasard pour moi.

On a déjà eu ce débat mais aujourd'hui, à 31 ans il prend probablement conscience qu'il sera probablement ni chez Ferrari ni chez Mercedes et peut-être même plus chez Renault et que son choix de Haas semble être une fausse bonne idée vu les probables progrès de Renault.

Grosjean n'est pas con, quand il signe chez Haas fin 2015, Raikkonen est sur la sellette, après deux saisons catastrophiques (2014-2015), 2016 est censé être la dernière année de Kimi mais à la surprise générale, il fait jeu égale avec Vettel en qualification et inscrit presque autant de point (26pt d'écart contre 128 en 2015), dans cette situation, sa prolongation pour 2017 est simplement logique et Grosjean semble le comprendre mais lorsque Ferrari le reconduit pour 2018 malgré sa saison en demi-teinte, il le digère très mal, il va mettre foutre des "j'aime" sur Twitter à des réactions d'internautes sur un article du genre "c'est nul !!! Papy Kimi en retraite !" ou "Grosjean mérite le volant !" c'est lamentable ce genre de raisonnement surtout que le gars ose dire qu'il est dans "une très bonne position" pour être chez Ferrari en 2018 alors que Marchionne le cite jamais (mais cite ouvertement Leclerc et dans ton grand cauchemar : Verstappen :lol: ), c'est fou...
Modifié en dernier par Arwen le lun. 05 mars 2018 2:31, modifié 1 fois.

Avatar du membre
TheFrijnsLegend
Messages : 912
Enregistré le : dim. 18 févr. 2018 1:09

Message par TheFrijnsLegend » lun. 05 mars 2018 1:57

Karev a écrit :
lun. 05 mars 2018 12:17
il va mettre foutre des "j'aime" sur Twitter à des réactions d'internautes sur un article du genre "c'est nul !!! Papy Kimi en retraite !" ou "Grosjean mérite le volant !"
Mais noooooon?! J'ai raté ça :lol:
"I know I'm losing time to Vettel, but I really don't care." (Max Verstappen, Monza 2018)

Avatar du membre
Arwen
Messages : 1666
Enregistré le : jeu. 15 févr. 2018 7:15
Pilote(s) favori(s) : Verstappen, Räikkönen, Stroll, Pérez
Écurie(s) favorite(s) : Ferrari, Racing Point, Mclaren
Circuit(s) favori(s) : Suzuka, Silverstone, Tuscane

Message par Arwen » lun. 05 mars 2018 2:27

J'invente rien :

Image

En regardant son historique des likes, il y a encore 2-3 de ce type du genre "En espérant Vettel-Grosjean en 2019" ou "raccroche ton volant le vieux" :roll:

Avatar du membre
TheFrijnsLegend
Messages : 912
Enregistré le : dim. 18 févr. 2018 1:09

Message par TheFrijnsLegend » lun. 05 mars 2018 4:05

Putain mais c'est pathétique :lol: Tu vois, on pourrait croire que ça releve de l'anecdote, mais je trouve dommage que les médias consacrés à la F1 ne parlent pas de ça. En NBA, quand un joueur arrête de suivre le compte twitter de son équipe, ESPN en parle. :mrgreen: L'activité "sociale" d'un sportif nous apprend souvent bien plus de choses sur son état d'esprit que les interviews "langue de bois".
"I know I'm losing time to Vettel, but I really don't care." (Max Verstappen, Monza 2018)

Avatar du membre
Arwen
Messages : 1666
Enregistré le : jeu. 15 févr. 2018 7:15
Pilote(s) favori(s) : Verstappen, Räikkönen, Stroll, Pérez
Écurie(s) favorite(s) : Ferrari, Racing Point, Mclaren
Circuit(s) favori(s) : Suzuka, Silverstone, Tuscane

Message par Arwen » lun. 05 mars 2018 4:28

Quand tu like des trucs, ça n'indique pas toujours sur le fil d'actu des suiveurs, c'est de temps en temps, même chose quand tu t'abonne à quelqu'un.

Réaction à chaud lorsque Grosjean tombe dessus et apprend la nouvelle ou le fait exprès histoire que son mécontentement arrive aux oreilles de Ferrari ? Jespère la 1ère option car sinon, même ici il échoue :lol:

Avatar du membre
Masta
#21
Messages : 1140
Enregistré le : jeu. 15 févr. 2018 4:05
Localisation : Dans la Lune
Pilote(s) favori(s) : Jacques Villeneuve / Fernando Alonso
Écurie(s) favorite(s) : McLaren / Williams
Circuit(s) favori(s) : Spa Francorchamps
Contact :

Message par Masta » lun. 05 mars 2018 5:50

On peut imaginer qu'il like davantage parce qu'on dit qu"il mérite le volant plus que pour le "papy Kimi" ^^ Mais oui, certains comportements de Romain me dépassent...
Karev a écrit :
lun. 05 mars 2018 12:17
alors que Marchionne le cite jamais (mais cite ouvertement Leclerc et dans ton grand cauchemar : Verstappen :lol: )
Oh non au contraire, tu sais à quel point "j'aime" Ferrari et Verstappen alors les deux ensemble, c'est parfait. Au pire avec l'habitude de Ferrari de perdre avec panache, ça privera Max de l'un ou l'autre titre :mrgreen: Par contre, je suis certain que tous les tifosi qui hurlent sur son pilotage depuis deux ans (le fait qu'il ait surtout touché Vettel et Raikkonen n'a aucun lien, noooon...) vont le porter aux nues une fois arrivé...
Image

Avatar du membre
power max
#666
Messages : 2694
Enregistré le : jeu. 15 févr. 2018 2:35
Localisation : Dans un Pays artificiel crée par les anglais pour etre un etat tampon
Pilote(s) favori(s) : SCHUMACHER RAIKKONEN VERSTAPPEN RICCIARDO VETTEL
Écurie(s) favorite(s) : FERRARI RED BULL
Circuit(s) favori(s) : SPA, SUZUKA, INTERLAGOS, ALBERT PARK, MONTREAL

Message par power max » lun. 05 mars 2018 6:53

N'importe quel Pilote susceptible de rapporter des titres a Ferrari est porté au nues par les Tifosi, Peu importe son "Passif" avec la Scuderia, CA a toujours été comme ca, CA n'a rien de nouveau :noel:
Schumacher Mansell
Verstappen Ricciardo Raikkonen Vettel
Norris
Ferrari Red bull Aston martin

Avatar du membre
Cladounnet
Le marathonien
Messages : 1449
Enregistré le : mer. 14 févr. 2018 9:35
Localisation : Mantes la Jolie (78)
Pilote(s) favori(s) : Alonso, Räikkönen, Ricciardo, Norris
Écurie(s) favorite(s) : McLaren, Alpine
Circuit(s) favori(s) : Monaco, Spa, Montréal

Message par Cladounnet » lun. 05 mars 2018 10:47

Comme quoi les réseaux sociaux révèlent des choses marrantes sur le comportement des pilotes ! :mrgreen:

Avatar du membre
Arwen
Messages : 1666
Enregistré le : jeu. 15 févr. 2018 7:15
Pilote(s) favori(s) : Verstappen, Räikkönen, Stroll, Pérez
Écurie(s) favorite(s) : Ferrari, Racing Point, Mclaren
Circuit(s) favori(s) : Suzuka, Silverstone, Tuscane

Message par Arwen » dim. 11 mars 2018 12:23

power max a écrit :
lun. 05 mars 2018 6:53
N'importe quel Pilote susceptible de rapporter des titres a Ferrari est porté au nues par les Tifosi, Peu importe son "Passif" avec la Scuderia, CA a toujours été comme ca, CA n'a rien de nouveau :noel:
Houla, moi si jamais Ricciardo ou Grosjean roule pour Ferrari en 2019 ou 2020, rien à faire de mon amour pour Ferrari, je soutiens uniquement Vettel. :lol:

Avatar du membre
power max
#666
Messages : 2694
Enregistré le : jeu. 15 févr. 2018 2:35
Localisation : Dans un Pays artificiel crée par les anglais pour etre un etat tampon
Pilote(s) favori(s) : SCHUMACHER RAIKKONEN VERSTAPPEN RICCIARDO VETTEL
Écurie(s) favorite(s) : FERRARI RED BULL
Circuit(s) favori(s) : SPA, SUZUKA, INTERLAGOS, ALBERT PARK, MONTREAL

Message par power max » dim. 11 mars 2018 2:10

Oui, Mais je parlait des pilotes susceptible de rapporter des Titres, Toi tu me parle de Grosjean :mrgreen:
Schumacher Mansell
Verstappen Ricciardo Raikkonen Vettel
Norris
Ferrari Red bull Aston martin

Avatar du membre
Masta
#21
Messages : 1140
Enregistré le : jeu. 15 févr. 2018 4:05
Localisation : Dans la Lune
Pilote(s) favori(s) : Jacques Villeneuve / Fernando Alonso
Écurie(s) favorite(s) : McLaren / Williams
Circuit(s) favori(s) : Spa Francorchamps
Contact :

Message par Masta » dim. 11 mars 2018 5:06

Karev a écrit :
dim. 11 mars 2018 12:23
power max a écrit :
lun. 05 mars 2018 6:53
N'importe quel Pilote susceptible de rapporter des titres a Ferrari est porté au nues par les Tifosi, Peu importe son "Passif" avec la Scuderia, CA a toujours été comme ca, CA n'a rien de nouveau :noel:
Houla, moi si jamais Ricciardo ou Grosjean roule pour Ferrari en 2019 ou 2020, rien à faire de mon amour pour Ferrari, je soutiens uniquement Vettel. :lol:
Au moins ça va tu ne retournera pas ta veste comme le font tellement de tifosi qui descendent tel pilote pour ensuite le porter aux nues quand il porte la combinaison rouge :mrgreen:

(N'empêche aimer Verstappen et ne pas aimer Ricciardo.. je ne te comprendrais jamais :geek: )
Image

Avatar du membre
Cladounnet
Le marathonien
Messages : 1449
Enregistré le : mer. 14 févr. 2018 9:35
Localisation : Mantes la Jolie (78)
Pilote(s) favori(s) : Alonso, Räikkönen, Ricciardo, Norris
Écurie(s) favorite(s) : McLaren, Alpine
Circuit(s) favori(s) : Monaco, Spa, Montréal

Message par Cladounnet » dim. 11 mars 2018 5:18

Bah. Grosjean finira sûrement sa carrière chez Haas, ou qui sait si Hülkenberg part de chez Renault, faire un petit retour par l'écurie qui l'a vu débuter en 2009. x)

Avatar du membre
Damien
Messages : 390
Enregistré le : mer. 14 févr. 2018 11:01
Localisation : Eure
Pilote(s) favori(s) : Vettel
Écurie(s) favorite(s) : Ferrari
Circuit(s) favori(s) : Suzuka

Message par Damien » dim. 11 mars 2018 6:25

Masta a écrit :
dim. 11 mars 2018 5:06
Karev a écrit :
dim. 11 mars 2018 12:23
power max a écrit :
lun. 05 mars 2018 6:53
N'importe quel Pilote susceptible de rapporter des titres a Ferrari est porté au nues par les Tifosi, Peu importe son "Passif" avec la Scuderia, CA a toujours été comme ca, CA n'a rien de nouveau :noel:
Houla, moi si jamais Ricciardo ou Grosjean roule pour Ferrari en 2019 ou 2020, rien à faire de mon amour pour Ferrari, je soutiens uniquement Vettel. :lol:
Au moins ça va tu ne retournera pas ta veste comme le font tellement de tifosi qui descendent tel pilote pour ensuite le porter aux nues quand il porte la combinaison rouge :mrgreen:

(N'empêche aimer Verstappen et ne pas aimer Ricciardo.. je ne te comprendrais jamais :geek: )
Me concernant je suis un vrai fan de Ferrari mais j’ai jamais supporté Alonso

Répondre