1991 - McLaren MP4/6

Historique et technique des monoplaces F1
Répondre
Avatar du membre
JTarJ
Site Admin
Messages : 2502
Enregistré le : sam. 27 janv. 2018 8:24
Localisation : Bezons (95)

1991 - McLaren MP4/6

Message par JTarJ » sam. 10 févr. 2018 4:40

Originellement posté par Tikimi le 19/03/2008 dans le cadre de sa série "La F1 de la Semaine par Tikimi"

Image

http://articles-f1.blogspot.com

Pour la saison 1991, McLaren garde les mêmes pilotes titulaires que l'an passé. Ayrton Senna qui arbore son n°1 suite à son titre de 1990, et Gerhard Berger qui seconde le Brésilien.
La McLaren MP4/6 a offert, pour cette saison 1991, 6 victoires et le titre à Senna, et une victoire à Berger.
Dès son arrivée sur les circuits de 1991, La McLaren se montre la voiture à battre. Lors du premier grand prix de la saison, aux Etats-Unis, Ayrton Senna signe la pole position et empoche la victoire. Au même moment, Berger, parti 7e, est contraint à l'abandon pour un problème de pompe à essence. Le second grand prix est tout aussi bénéfique pour Ayrtone Senna qui signe une nouvelle fois, à domicile, la pole puis la victoire. Berger monte sur la 3e marche du podium et confirme donc les députs explosifs de la MP4/6. A St Marin, pour son troisième grand prix, la MP4/6 se montre encore plus forte en terminant avec une double victoire. Senna, poleman, devant Berger, et à Monaco, pour le 4e grand prix de la saison, Senna signe sa 4e pole de 1991 suivi de sa 4e victoire. On ne pouvait rêver meilleur début de saison pour le Brésilien, même si son équipier, 2 fois sur le podium en 4 Grand prix, a du abandonner 2 fois dont une où la faute ne vient pas de son pilotage. Le grand prix suivant, celui du Canada, est, hélas, un double abandon pour les pilotes McLaren. Problème d'alternateur pour Senna, défaillance éléctronique pour Berger. Pour le Brésilien, cet incident sera effacé par son podium au Mexique (3e) mais la série noire continue pour Berger qui ne termine pas la course suite à un problème moteur. En France, le moteur de Berger lâche une nouvelle fois, et Senna termine à nouveau 3e. En Grande-Bretagne, le vent tourne entre les équipiers. Berger signe son 3e podium de la saison en terminant 2nd et Senna doit abandonner pour un problème de boîte d'essence. Mais Ayrton sera tout de même classé 4e car seuls 2 autres pilotes que le vainqueur pilotes ont terminé le grand prix dans le même tour que ce dernier... En Allemagne, le vent souffle toujours pareil. Berger termine 4e tandis que Senna abandonne pour Panne d'essence, mais sera tout de même classé 7e (ce qui ne lui rapporte aucun point). Senna se rattrape en Hongrie où il signe à nouveau la pole et la victoire tandis que Berger arrive au pied du podium. En Belgique, nouvelle double victoire des McLaren où Senna remoprte une nouvelle fois le grand prix après avoir signé la pole position. Pole qu'il réobtiendra en Italie, mais cette fois-ci sans la victoire à la clé: Senna termine 2e et Berger 4e. Au Portugal, Berger est malchanceux. Il s'était qualifié 2nd, devant son équipié qui n'avait signé que le 3e temps, et doit abandonner sur problème moteur laissant sa 2nd place à Senna. En Espagne, l'Autrichien est une nouvelle fois victime de la malchance alors qu'il avait obtenu la pole. Nouveau problème de fiabilité. Senna, partit 3e, termine en 5e position. Mais la MP4/6 termine la saison en beauté puisque, pour l'avant dernier grand prix, McLaren obtient à nouveau une double-victoire, la 3e de la saison. Cette fois-ci, c'est Berger, Poleman puis vainqueur, qui devance Senna, 2nd au départ et à l'arrivée. Le dernier grand prix se soldera par une réussite également. Senna, une nouvelle fois poleman puis vainqueur et Berger 3e à l'arrivée, après s'être élancé 2e.
Au total, la McLaren Honda a inscrit 139 points et devance les Williams avec 125 points, puis de loin les Ferrari qui ne totalisent que 55,5 points. Au classement conducteurs, Ayrton Senna l'emporte avec 96 points, soit 24 points de plus que Nigel Mansell, son dauphin. Berger termine la saison avec 43 points.
La MP4/6 aura donc obtenu d'exellents résultats à la plupart de ses participations, même si de gros problèmes de fiabilité ont empêchés Berger de se battre pour le titre, sinon la 2nd place. L'Autrichien s'en tire 4e mais aurait certainement pu faire beaucoup mieux.

Moteurs : Honda
Pneus : Goodyear
Poids : 505 kg
Boîte de vitesses : McLaren 6Y Semi-auto T
Nbre de rapports : 6
Carburant / Huile : Shell
Freins : Freins à disque carbone

Répondre