2006 - Ferrari 248 F1

Historique et technique des monoplaces F1
Répondre
Avatar du membre
JTarJ
Site Admin
Messages : 2502
Enregistré le : sam. 27 janv. 2018 8:24
Localisation : Bezons (95)

2006 - Ferrari 248 F1

Message par JTarJ » sam. 10 févr. 2018 4:45

Originellement posté par Tikimi le 19/06/2008 dans le cadre de sa série "La F1 de la Semaine par Tikimi"

La Ferrari F248 F1 (2006)

Image

Bonjour! Vous l'avez sans doute remarqué, la F1 de la semaine n'a pas été renouvelée depuis assez longtemps. Il était donc grand temps d'en poster une autre, et, celle que l'on m'a le plus réclamée est la Ferrari F248 F1. Encore une Ferrari donc, mais plus récente que la dernière, qui était la 312T, puisque la F248 F1 date de 2006.

Cette Ferrari a emmené Michael Schumacher, septuple champion du monde battu pour la première fois du second millénaire en 2005, et prêt à conquérir son huitième titre (il échouera) ainsi que son coéquipier Brésilien Felipe Massa, succédant à son compatriote Rubens Barrichello parti chez BAR, maintenant Honda. C'est la première saison ou Felipe Massa dispose d'une voiture vraiment apte à montrer de quoi il est capable. Avant, il courait, comme Kimi Räikkönen, sur une Sauber.

Dès le premier grand prix, à Bahreïn, Schumacher termine sur le podium, en seconde position, derrière son rival et futur double champion du monde Fernando Alonso. Massa sera moins chanceux et n'arrivera que neuvième. Au second grand prix, en Malaisie, aucune Ferrari ne monte sur le podium. En revanche, les deux entrent dans les points pour la première fois de la saison. Pour une fois, c'est Massa qui termine devant Schumi (5e et 6e). Le grand prix d'Australie 2006 ut une catastrophe pour la F248 de la Scuderia Ferrari. 2 abandons. Heureusement, Schumacher rattrape le coup à Saint Marin où il remporte sa 85e victoire. Massa assure des points en finissant 4e. Au grand prix suivant, le Grans Prix d'Europe, les pilotes de la F248 frappent encore plus fort. Schumacher termine une nouvelle fois premier, mais Massa arrive 3e. On retrouve donc 2 Ferrari sur le podium, pour la première fois de la saison. 2e et 4e en Espagne, les pilotes Ferrari rateront encore plus le grand prix de Monaco ou seul Schumi arrive dans les points, en 5e position. Retour sur le podium lors du grand prix suivant, en Grande-Bretagne, Schumi second et Massa 5e. Même résultat au Canada, et un des plus beau grand prix de la F248 aux États-Unis: Double victoire, Schumi devant Massa. En France, le résultat aurait pu être le même mais Fernando Alonso s'est intercalé entre Schumacher et Massa, qui finit donc 3e. Mais nouvelle double victoire au grand prix national de Schumacher qui s'impose devant son public. La meilleure partie de la saison pour les rouges. En revanche, le grand prix de Hongrie ne sera pas aussi joyeux. 7e position pour Massa qui devance son septuple champion du monde de coéquipier. 3 points seulement pour la F248. En Turquie, même scénario qu'en France, sauf que Massa et Schumi sont inversés.. 1 Massa, 2 Alonso, 3 Schumi. Michael se vengera en Italie, grand prix qu'il remporte loin devant Massa qui ne marquera aucun point en terminant 9e. En Chine, Schumacher domine encore, mais Massa abandonne. Au Japon, c'est l'inverse. Massa assure les points de la seconde place, tandis que Schumacher, qui se bat comme un diable contre Alonso pour le titre, ne peut^terminer le grand prix. Il totalise 10 points de retard avant le dernier grand prix, celui du Brésil. Il crève un pneu dans les premiers tour et malgré sa remontée à la quatrième place et la première victoire de Felipe Massa à domicile, Alonso empoche le titre en terminant 2e. Finalement, Schumacher laissera le titre à Alonso avec 121 contre 134 pour l'Espagnol. Il terminera tout de même second, et Massa surprend tout le monde avec 80 points et la 3e place de son premier championnat chez Ferrari.

La F248 aura été assez fiable dans l'ensemble, sauf dans les deux derniers grands prix. La dernière saison de Michael Schumacher a été presque un sans faute, mais ne lui a pas permis de s'imposer.

Au classement général des constructeurs, la F248 a permis à Ferrari d'inscrire 201 points mais d'échouer à 5 points de Renault (206) pour le titre.

7 poles, 9 victoires. La F248 est quand même une bonne voiture !!


Informations

Moteurs : Ferrari
Pneus : Bridgestone
Chassis : Fibre carbone monocoque
Poids : 600 kg
Boîte de vitesses : Ferrari - Longitudinale, semi-auto et séquentielle
Nbre de rapports : 7
Carburant / Huile : Shell
Freins : Freins à disque carbone

Répondre