2001 - Jordan EJ11

Historique et technique des monoplaces F1
Répondre
Avatar du membre
JTarJ
Site Admin
Messages : 2499
Enregistré le : sam. 27 janv. 2018 8:24
Localisation : Bezons (95)

2001 - Jordan EJ11

Message par JTarJ » sam. 03 févr. 2018 12:51

Originellement posté par Moka le 02/09/2010

Jordan EJ11 : un requin dans un monde d'abeille
hein quoi ? c'est pas ça la phrase originale ?
Image


Bon bon bon bonbon. Je vous parlais il y a de cela quelques temps de la Jordan 196, celle fameuse monoplace trop stylé et assez rapide, mais depuis, beaucoup d'eau ont coulé entre les pont(ons). Nous allons voir cela avec la Jordan EJ11, une monoplace qui sera une véritable charnière dans l'histoire de Jordan Grand Prix.

Nous sommes en 2001. Ce sera une saison considéré comme soporifique, mais avec 2002 qui aura suivi, ce fut pire. Mais 2001 sera tout de même relativement ennuyeux, a cause d'un Schumacher remarquable avec sa Ferrari, et qui saura prendre le dessus sur des Coulthard pas verni ou Hakkinen désireux de prendre sa retraite. Mais avant cela, tous le monde a voulu se préparer, dont bien évidement l'outsider Jordan.

Car il convient de rappeler que les jaunes en ont fait de la route depuis. Après être passé au jaune et au serpent en 1997, ils ont eu leur période abeilles (frelon, d'ou les messages subliminales), et enfin une première victoire en 1998, à Spa ! (voir les dossiers de Tikimi et Flash ). 1999 sera leur apogée, avec "HH" qui lutera jusqu'au bout pour le titre, et quelques belles courses en prime. La barre était donc placé assez haute en 2000; avec ce même teuton et le talentueux Jarno Trulli (nan, je fais pas de pub !), mais ils ne remporteront aucunes victoires. 2001 devait corriger cela.

Pour cela, les types de Jordan avaient déjà de bons atouts : un moteur inchangé, en la personne de ce fameux Honda RA001E. Un bloc assez léger, et redoutable dans les hauts régimes, mais qui sera hélas a partager avec B.A.R. Autre source de stabilité, les sponsors avec toujours B&H fidèles, et les pilotes, puisque l'on retrouve H.H Frentzen et Jarno Trulli (Ricardo Zonta devient l'essayeur).

Du coup, les hommes de Tim Holloway ont pu tester quelques nouveaux concepts, tels que un nez très haut perché avec des dérive incliné à 30° environ (désolé, j'avais pas mon rapporteur pour mesurer), et de nombreuses autres idées au cours de la saison. Ce nouveau nez, qui donne un air encore plus agressif a la voiture, inspirera la nouvelle mascotte : un requin. Libre a chacuns de donner son avis là dessus, mais perso' je préférais le serpent de 1997... Enfin, le jaune devient plus fluo.

Image
le fameux requin du nez... notez qu'il a une vilaine carie, et qu'il s'est shooté aux B&h... si si, je l'ai lu dans ses yeux.

Les essais d'intersaison sont remarquables, avec une EJ11 décidément bien née et très rapide !

Les dents de la mer...de

Ce titre sans ambiguïté laisse deviner la suite : les choses ne vont pas se passer comme prévu hélas. Eddie Jordan (ah ! on l'avait oublié ce brave gars !) annonçait la victoire en ligne de mire, mais il en sera rien. Frentzen termine a la première place mais en étant cinquième, et Trulli explose son moteur. Le scénario sera le même plus ou moins en Malaisie (donc l'allemand dans les "petits" points, Trulli en dehors), et sera l'inverse au Brésil, avec Trulli 5ème et Frentzen qui teste la résistance de son moteur. La tradition des débuts de saison foiré chez Jordan perdure, jusqu'à là rien d'anormal.

Image
Avec des flancs aussi garni, le service com de Jordan était a son apogée.

Mais les choses commenceront doucement a se corser par la suite. Car la EJ11 révèle son principal loup : son manque de fiabilité. Il suffit de comparer avec les résultats de qualifications (souvent entre la P4/P8), et le rythme en course (ou Jordan était devant Williams a la régulière), et les résultats a l'arrivée (ou... justement la EJ11 était pas très souvent présente en entier), pour voir où est le problème : son manque de fiabilité (hein, comment ca je l'ai déjà dit ?!)

En Autriche, les choses seront carrément moche avec HH qui explose la boîte (il voulait voir ce que ca faisait), et Trulli qui se prend un drapeau noir (WTF ?!!). Mais également en coulisse, avec plusieurs choses : la mésentente entre la Poste Allemande et Jordan, mais également Eddie Jordan et Frentzen. Les deux hommes s'entendent de moins en moins, car l'allemand sent que on lui a vendu du rêve, et Eddie est forcément déçu du début de saison de son poulain.

Néanmoins, tout cela sera oublié quelques temps pendant le GP de Monaco, où les ingénieurs ont testé un surprenant... aileron de cockpit. Au fond, l'idée n'est pas bête, tant on sait que le centre de la voiture se situe plus ou moins ici, et mettre de l'appui au centre (a l'instar du lest), permet d'avoir un comportement neutre. Néanmoins cela a été jugé "dangereux" (c'est le prétexte quand Bernie trouve un truc moche) par la FIA, et on peut comprendre en image...jugez-en plutôt.

Image
Oh, un champignon a poussé, oups, arthung.

Le Canada aurait pu être l'occasion du "round 2" du grand clash... mais il en fut rien, et pour cause, HH aura un assez grave accident le vendredi. Il s'en sortira indemne, mais avec un mal de tête assez tenace, et sous les conseils de son médecin allemand, décidera de ne pas rouler. Une aubaine pour Zonta, qui terminera septième le dimanche (mais pas de points, en 2001 seuls les 6 premiers étaient récompensé), au contraire de Trulli qui aura des soucis de freins. Néanmoins, en coulisse, il se discute que Zonta pourrait faire tout le reste de la saison.

Et c'est pourtant en cette période de clash intense que deux contrats seront signé : un par Verstappen chez Arrows pour 2002 (mais ca on s'en fout), et Frentzen qui lèvera son option pour 2002. Un choix surprenant, mais qui semble laisser indiquer que les disputes se sont apaisé. Le GP d'Europe sera donc plus serein, mais assez décevant avec un double abandon. HH en profitera d'ailleurs pour s'exprimer a travers une interview à Auto-Hebdo (je vous ferais le scan dès que je peux ;) )

Mais la tournée Franco/Britannique sera fatal a ce même Frentzen : ayant été dominé par Trulli (qui est pourtant talentueux, mais pas très expérimenté a l'époque), Eddie Jordan le limoge ! une étonnante nouvelle ! surtout que le contrat de prolongation était signé ! Officiellement Jordan se plaint du manque de régularité du pilote allemand, mais officieusement, on peut penser que c'est une dispute de trop entre les deux hommes qui a forcé la décision...

Ce sera donc a nouveau Ricardo Zonta qui prendra le volant en Allemagne. Mais bien que rapide, le brésilien manque de constance, et accomplira avec Trulli un week-end noir (P10 et P15 en qualif, double abandon par la suite). Ca presse, il faut un remplacent...

Image
Ricardo Zonta, remplacent de dernière minute, connaîtra un week-end difficile.

Jean Alesi : a fond a fond a fond !
et un point de rapporté !

Quittons un peu Jordan pour jeter un œil a une autre équipe de fond de grille : Prost Grand Prix. Bon, Alain Prost a beau être un pilote d'exception, il a un peu merdé dans la gestion de son équipe, et se retrouve donc seul contre tous avec un budget de 40 millions d'Euro et Jean Alesi pour l'accompagner. Tous le monde connaît ce pilote français (sinon si c'est pas le cas, vous en apprendrez un petit peu plus ici), et il semble faire de belles choses avec une merdes entre les mains... mais hélas, ses rapports tourneront vite au merdier entre lui et Prost. Son ancien ami de chez Ferrari lui a fait des reproches, et en bon gars du sud, Jean s'emporte, et claque la porte en partant.

De l'autre coté, notre cher Eddie est a la recherche d'un pilote régulier... bon, je peux concevoir que mettre "Jean Alesi" et "régularité" peut faire rire aux premiers abords, mais il convient de rappeler plusieurs choses : Jean est devenu un vieux routard très fiable (quasiment aucuns abandons en 2001 !), et Eddie Jordan a toujours pincé pour le provençal. En effet, il l'avait sous sa responsabilité en F3000 Intercontinetal, et ce sera lui qui le lancera en F1 e le conseillant a Ken Tyrrell en 1989.

Image
Ce ne sera pas la première fois que Jean se retrouvera sous les ordres de Eddie Jordan, c'était déjà le cas en 1989, lors de sa victorieuse marche en F3000.

Ainsi, près de 13 ans plus tard, Ed' retrouve son jeune poulain. Certes, il est plus très jeune, mais le principal est là. Maintenant a lui de ne pas décevoir.

Ce come-back commencera par une dixième place en Hongrie, là ou Trulli (toujours très bien qualifié, 5ème), aura des soucis d'hydraulique. Jean ne s'adaptera toujours pas a la voiture, mais étonnera à Spa : a la suite d'une course mouvementé (Crash de Burti), Alesi résistera jusqu'au bout a un Ralf Schumacher menaçant (oui oui, ça arrive), et inscrira un point ! oui, un point, le 16ème de la saison pour Jordan, mais le premier depuis longtemps ! et aussi hélas le dernier point de sa carrière pour Jean...

D'ailleurs, la manche suivante se déroulera quasiment a domicile pour lui, en Italie, également pour Jarno Trulli. Ce dernier aura encore des soucis (un accrochage), et Alesi, mal placé sur la grille (16ème), ne pourra pas faire mieux que 10ème.

Le GP des Etats Unies sera l'occasion de fêter le 200ème GP de Alesi, avec une décoration spéciale. Il terminera a la porte des points (7ème), alors que Trulli sera au pied du podium (4ème).

Arrive le dernier round au Japon : aucun des Jordan's boy ne marquera de points, ni Trulli (8ème), ni Jean Alesi (qui sera victime d'un spectaculaire accident avec Kimi Räikkönen).

Le Bilan
Un monde de requin j'vous dit !

Image
Frentzen a l'attaque, spectaculaire.

Je vous parlais au début du dossier d'une charnière entre deux époques, je m'explique : cette Jordan EJ11 a confirmé l'amorcent de la chute de Jordan Grand Prix. Après une saison 1999 extraordinaire et une saison 2000 pas trop mauvaise, cette monture 2001 a montré que la descente ne faisait que commencer. Et que le coup serait plus dur en 2002...

Jordan terminera cinquième de l'exercice 2001, avec 19 points. Trulli est 7ème chez les pilotes avec 12 unités, suivi de Frentzen 12ème (6pts), et Jean Alesi 14ème (1pt). Zonta n'a pas scoré.

Cette saison annonce les temps durs pour Jordan : pour conserver son Honda, Eddie Jordan sera obligé de prendre Takuma Sato (qui n'avait pas vraiment une flatteuse réputation a l'époque), alors que l'engagement de Alesi était envisagé, et Fisichella (pour recevoir quelques billets de Briatore). B&H diminuera son apport financier à 13 Millions d'Euros, et le staff, qui était en expansion depuis 1995, sera dégraissé. Le pire est a craindre.

Quant a Jean Alesi, il prendra sa retraite a la fin de cette saison (j'ai un dossier là dessus), à la grande tristesse de nombreux fans de son style, dont J.L.


Crédit Photo :
OlivierF1

Article écrit par Wahid "Wahid" Saïdi (c) Wahid-Salem Saïdi
Bonus Track : La vidéo de l'aileron surprenant a Monaco :

[video][/video]

J'ai mis 2h10 heures très exactement pour écrire cette article, vous avez intérêt à lire ^^

Bon, vous pouvez ptete trouver que je suis dur avec cette voiture, mais n'allez pas croire que j'aime pas Jordan... au contraire, j'les aime bien ces irlandais fous, ils ont en plus de sacré déco :P

Allez, zou les enfants, a demain matin :mrgreen:

je dédicace ce dossier a notre ami Rrz, disparu récemment. Ce membre légendaire de Forum-F1 était certes pas fan de Jordan, mais admirait Jean Alesi, en tant que talentueux pilote et ancien fer de lance de Ferrari. Jamais ses amis l'oublieront.

Répondre