2000 - Arrows A21

Historique et technique des monoplaces F1
Répondre
Avatar du membre
JTarJ
Site Admin
Messages : 2499
Enregistré le : sam. 27 janv. 2018 8:24
Localisation : Bezons (95)

2000 - Arrows A21

Message par JTarJ » sam. 03 févr. 2018 12:54

Originellement posté par Masta le 08/09/2010

Image

Concepteur : Mike Coughlan / Eghbal Hamidy
Moteur: Supertec
Pneu: Bridgestone
Châssis : Monocoque en fibre de carbone
Poids : 600 kg
Transmission : Semi-automatique
Nbre de rapports : 6
Carburant / Huile : Repsol
Réservoir : 130 L
Suspensions : Tirants
Amortisseurs : Dynamics
Freins : Disques Carbone Industrie / Etriers AP Racing
Empattement : 2995 mm
Voie avant : 1465 mm
Voie arrière : 1410 mm

Dans le cadre des petits dossiers que je vais consacrer aux monoplaces qui ont été de bonnes surprises, je commence avec l'Arrows A21.

L'équipe Arrows ressort d'une saison 1999 calamiteuse, affreuse, terrible. Un seul point marqué, année passée en fond de grille avec les Minardi qui ont fini par les devancer, soucis financiers avec un investisseur (le Prince Malik de Nigéria) qui n'a pas respecté ses engagements... Il fallait rapidement remonter la pente. Steve Nielsen, le team manager de l'époque en était conscient.
<<Quand je suis arrivé, je savais que 1999 avait été une année pénible, nous étions encore très fragiles, récupérant à peine de cette histoire Malik. Malgré ça, les gars ont un esprit d'équipe remarquable. C'est un groupe solide>>

Tom Walkinshaw, en poste depuis 1996, signe alors avec Supertec, et engage celui qui sera responsable de dessiner la voiture de 2000: Eghbal Hamidy, sous la houlette de Mike Coughlan. (celui qui allait des années après, être impliqué dans l'affaire d'espionnage chez Mclaren en 2007). Pedro de la Rosa, débutant convainquant l'an passé fut conservé et l'expérimenté Jos Verstappen revint dans le team pour lequel il avait déjà couru en 1996. Mais sans gros annonceurs, si bien qu'Arrows roulera lors des essais d'intersaison avec une robe noire.
Image

Cependant, l'A21 réalisa des chronos fort prometteurs, si bien que plusieurs sponsors se laissèrent convaincre, notamment Orange, ce qui ajouta la couleur susdite sur la carrosserie
Image
Image
(A noter que l'on retrouve le sponsor Lost Boys, dont le fondateur allait plus tard reprendre Jordan et diriger Spyker en 2007)

Une jolie monoplace, qui doit maintenant convaincre en piste. Et pour l'ouverture en Australie, les Arrows se font remarquer par leur belle vitesse de pointe, ce qui allait devenir une habitude durant la saison. 12è et 13è en qualifications, elles allaient hélas renoncer assez vite, sur un même souci de direction (lequel allait provoquer un accrochage avec Irvine et un crash pour De La Rosa).
Pour le Brésil, les places de grille furent plus modestes, mais au moins les deux voitures rejoignirent l'arrivée, mais hélas à la porte des points, la 7è et 8è place n'étaient pas encore comptabilisées. Sauf qu'à Imola, ce fut de nouveau la déception avec une sortie de piste pour De La Rosa et une dernière place pour Verstappen avec encore un souci technique. Au moins pour le moment les Arrows sont moins larguées que l'an passé.
En Grande Bretagne, comme en Espagne, double abandon. Au moins Verstappen avait signé un très beau 8è temps en qualifs à Silverstone, et De La Rosa avait répondu avec un 9è temps à domicile, avant d'être déclassé pour essence non conforme. Il y a du potentiel, il faut le concrétiser. Et Pedro va s'en charger au Nurburgring sous la pluie, en décrochant le premier point de la saison pour les oranges, en étant l'un des rares à ne pas être sorti. Jos lui avait déjà été impliqué dans un des multiples accrocs de la course, avec Irvine. Une chance de bien figurer doublement gâchée à Monaco, vu le peu de voitures restantes à l'arrivée: De la Rosa est touché au premier départ et ne peut repartir, et Verstappen se met dans le mur. Et au Canada, c'est son équipier qui termine sa course dans le rail, après pourtant une belle qualif (9è) et un très beau début de course, dans les six premiers. Verstappen à l'inverse, après une première moitié de course anonyme, se révéla une fois la pluie arrivée, effectua plusieurs beaux dépassements, et coupe la ligne en 5è position.

Image
(A noter le casque peint en orange pour supporter son équipe nationale à l'Euro)

Mais alors que les pilotes arrêtent leurs erreurs, c'est la fiabilité qui leur joue des tours à nouveaux, car aucune voiture ne verra l'arrivée en France, ni en Autriche. Ce qui est une grande déception du côté des Alpes, car évitant le carnage du premier virage, les deux pilotes visaient le top 6, et De la Rosa tenait un temps la 3è place! Hélas, ses espoirs sont partis en fumée, au sens propre comme figuré.
Heureusement en Allemagne, là où les Arrows pouvaient profiter de leur bonne vitesse de pointe, Pedro fit sa meilleure perf de l'année, avec une 5è place de grille, et une 6è en course. Une légère sortie l'empêcha de viser mieux. Verstappen aurait pu l'accompagner, mais fit un tête à queue, piégé par la pluie intermittente qui pimenta cette course.

Image
De la Rosa en action.

Suivent deux courses à oublier avec pourtant les deux voitures dans le classement final à chaque fois. En Hongrie, leur avantage en vitesse de pointe ne servit guère. De plus De La Rosa se fit percuter par Villeneuve au premier tour, et dut remplacer l'aileron arrière. En Belgique, les qualifications furent aussi décevantes que la course, perturbée par la pluie qui gâcha les chances des oranges, qui ont multiplié les arrêts aux stands et terminent au fond du classement.
Heureusement, l'Italie, où la principale qualité de l'Arrows était primordiale, était la prochaine course, et Verstappen fit parler la poudre, avec une superbe 4è place, avec quelques dépassements là aussi. De La Rosa lui, fut impliqué dans l'effroyable carambolage de la seconde chicane, avec plusieurs tonneaux, heureusement sans gravité pour lui. Hélas il n'en fut pas de même pour un commissaire, décédé ce jour-là...
Une performance que Jos aurait pu répéter à Indianapolis pour le retour de la F1 aux States. Hélas des ennuis de freins lui fit taper le rail. Boite cassée pour un Pedro plus en retrait.

Les deux dernières courses furent anonymes. 12è et panne électrique (pour Verstappen) au Japon. 10è et accrochage au premier tour (pour De La Rosa) en Malaisie.

Arrows finit donc au 7è rang du championnat, avec 7 points. Ce qui semble peu, mais déjà beaucoup mieux que l'an passé, sans parler de quelques occasions gâchées par la fiabilité, ou des pilotes un peu trop chauds, mais qui ont néanmoins convaincu. Verstappen fut donc conservé.
Mais un conflit avec le sponsor de De La Rosa (Repsol) fit que Walkinshaw dut s'en séparer, et grâce au soutien de Red Bull, obtint Bernoldi en remplacement. Et le moteur Asiatech ex Peugeot prit la place du Supertec. Ce qui hélas, n'allait pas arranger les performances des Arrows.
La suite est connue...
Image

Avis:
De la Rosa: "L'amélioration a commencé vers la mi-1999 lorsque nous avons arrêté le développement de l'A20 pour nous concentrer sur l'A21. Tom (Walkinshaw) a fait un gros investissement et l'équipe a bossé dur. Mike Coughlan a assemblé un très bon package."

Jackie Stewart: "Arrows s'est distingué et Eghbal Hamidy y est pour beaucoup. La voiture était très rapide dans les lignes droites, avec beaucoup d'adhérence, ce qui laisserait supporter que le moteur Supertec était meilleur que ce que l'on peut en dire. Tom Walkinshaw est récompensé des efforts consentis. Enfin les deux pilotes ont fait du bon boulot"

Répondre