Timo Glock

Ici on parle des pilotes de F1, des vrais, ceux qui avaient du poûal et de la moustache
Répondre
En ligne
Avatar du membre
JTarJ
Site Admin
Messages : 2504
Enregistré le : sam. 27 janv. 2018 8:24
Localisation : Bezons (95)

Timo Glock

Message par JTarJ » sam. 03 févr. 2018 3:03

Timo Glock Edité par Moux

Image

Timo Glock est un pilote automobile allemand né le 18 mars 1982 à Lindenfels (Allemagne). Il participera au championnat du monde de Formule 1 2008 au sein de l'écurie Toyota.


Biographie

Les débuts en sport automobile

Après plusieurs années de karting, Timo Glock débute le sport automobile en 2000. Cette année-là, il remporte le championnat junior de Formule BMW allemande, puis l'année suivante, il s'impose dans la catégorie principale de la Formule BMW allemande. En 2002, Glock passe à la Formule 3 et termine 3e du championnat d'Allemagne. En 2003, toujours en Formule 3, il rejoint les rangs du nouveau championnat de F3 Euroseries. Il s'y met à nouveau en évidence avec trois victoires et une cinquième place finale au championnat.

2004 : Promotion en Formule 1

En 2004, grâce au soutien de la Deutsche Post, Glock accède à la Formule 1 en devenant troisième pilote lors des essais du vendredi chez Jordan Grand Prix. Suite à un désaccord contractuel entre Jordan et son pilote Giorgio Pantano, Glock a même l'occasion d'effectuer ses débuts en Grand Prix à l'occasion du GP du Canada. A l'issue d'une course solide, et suite à plusieurs disqualifications, il se classe 7e, réussissant donc le petit exploit d'inscrire des points pour sa toute première course. Par la suite, Glock retrouve son rôle de pilote essayeur, avant d'être à nouveau appelé, toujours en remplacement de Giorgio Pantano, pour disputer les trois dernières courses de la saison, mais avec moins de réussite qu'au Canada.

2005 : Exil en Champ Car

En 2005, sans volant en F1, Glock réoriente sa carrière vers les Etats-Unis et le championnat Champ Car. Intégré à l'écurie Rocketsports de Paul Gentillozi, il ne cesse de progresser tout au long de la saison et impressionne favorablement les observateurs. Il termine le championnat à la 8e place, devenant ainsi le meilleur débutant de l'année (Rookie of the year). Il obtient son meilleur résultat sur le circuit de Montréal, là-même où il avait effectué ses débuts en Formule 1, en se classant deuxième après avoir du céder sa première place à Oriol Servia, sur injonction des commissaires de piste, à quelques tours de l'arrivée (en résistant aux attaques de Servia, Glock avait à deux reprises court-circuité la dernière chicane).

2006 : Retour en Europe en GP2

Comme son objectif est de retrouver le championnat du monde de Formule 1, Glock ne reste pas en Champ Car et revient en Europe disputer le championnat de GP2 Series en 2006. Après un début de saison très laborieux au sein de l'équipe BCN, il rejoint à la mi-saison l'écurie iSport : un transfert payant puisqu'avec deux victoires, Glock s'affirme depuis comme l'un des pilotes les plus performants du plateau. Toujours en GP2 en 2007, il réalise un excellent début de saison qui lui permet de prendre les commandes du championnat. Victime d'un certain passage à vide au cours de l'été, il voit fondre sur lui le Brésilien Lucas di Grassi, mais parvient tout de même à décrocher le titre à l'issue de la dernier manche de la saison à Valence.

2008 : Nouveau départ en Formule 1

Parallèlement à cette saison victorieuse en GP2, Glock effectue son retour en Formule 1 en tant que pilote essayeur de l'écurie BMW Sauber. En fin d'année, fort de ses succès en GP2, il est recruté comme titulaire par l'écurie Toyota F1 Team dans laquelle il remplacera à compter de la saison 2008 son compatriote Ralf Schumacher.


Parcours en sport automobile

* 2000 : Championnat d'Allemagne de Formule Junior BMW : Champion.
* 2001 : Championnat d'Allemagne de Formule BMW : Champion.
* 2002 : Championnat d'Allemagne de Formule 3 : 3e
* 2003 : Formule 3 Euroseries : 5e
* 2004 : Championnat du monde de Formule 1 : 19e.
* 2005 : Champ Car World Series : 8e et Rookie of the Year.
* 2006 : Championnat de GP2 Series : 4e.
* 2007 : Championnat de GP2 Series : Champion.

Source : wikipédia

Avatar du membre
drapeau rouge
Messages : 40
Enregistré le : jeu. 15 févr. 2018 4:11

Message par drapeau rouge » dim. 18 mars 2018 11:16

J'appréciai beaucoup ce pilote qui ne manquait pas de talent. Je me souviens de son premier grand prix, j'avais été impressionné. Il fait deux saisons solides avec Toyota, lorsqu'il est parti chez Virgin j'ai espéré qu'une écurie le sorte de ce bourbier mais malheureusement ce ne fut pas le cas.
Je pense que Glock est un des pilotes sans victoire les plus talentueux que la F1 est connu.

Avatar du membre
power max
#666
Messages : 2694
Enregistré le : jeu. 15 févr. 2018 2:35
Localisation : Dans un Pays artificiel crée par les anglais pour etre un etat tampon
Pilote(s) favori(s) : SCHUMACHER RAIKKONEN VERSTAPPEN RICCIARDO VETTEL
Écurie(s) favorite(s) : FERRARI RED BULL
Circuit(s) favori(s) : SPA, SUZUKA, INTERLAGOS, ALBERT PARK, MONTREAL

Message par power max » dim. 18 mars 2018 12:41

C.C. a écrit :
dim. 18 mars 2018 2:31

Pour le plaisir, après l'enjeu pour le titre du Grand Prix du Brésil 2008 (Dont il fut un des 2 facteurs extérieur avec Vettel), certains tifosis ont cru qu'il avait reçu une enveloppe de Mclaren pour faire gagner Hamilton, j'en ai encore le gif 10 ans plus tard :
Image
:lol:
Ça m'a toujours fait rire cette accusation, Comment les gens de Mclaren aurait t'-ils pu savoir que Glock jouerait un rôle
déterminant :?:, Personne ne peut deviner a l'avance le scénario d'un grand prix :noel:
Schumacher Mansell
Verstappen Ricciardo Raikkonen Vettel
Norris
Ferrari Red bull Aston martin

En ligne
Avatar du membre
JTarJ
Site Admin
Messages : 2504
Enregistré le : sam. 27 janv. 2018 8:24
Localisation : Bezons (95)

Message par JTarJ » dim. 18 mars 2018 12:49

Moi ce que j'avais entendu c'est McLaren qui a payé Toyota, genre Toyota avait besoin d'argent à l'époque. :noel: :lol:

Avatar du membre
power max
#666
Messages : 2694
Enregistré le : jeu. 15 févr. 2018 2:35
Localisation : Dans un Pays artificiel crée par les anglais pour etre un etat tampon
Pilote(s) favori(s) : SCHUMACHER RAIKKONEN VERSTAPPEN RICCIARDO VETTEL
Écurie(s) favorite(s) : FERRARI RED BULL
Circuit(s) favori(s) : SPA, SUZUKA, INTERLAGOS, ALBERT PARK, MONTREAL

Message par power max » dim. 18 mars 2018 12:56

JTarJ a écrit :
dim. 18 mars 2018 12:49
Moi ce que j'avais entendu c'est McLaren qui a payé Toyota, genre Toyota avait besoin d'argent à l'époque. :noel: :lol:
Une écurie prive qui paye un géant de L'automobile, On nage en pleine science fiction :noel:
Schumacher Mansell
Verstappen Ricciardo Raikkonen Vettel
Norris
Ferrari Red bull Aston martin

Avatar du membre
lelexfandeF1
#18
Messages : 329
Enregistré le : mer. 14 févr. 2018 9:31
Localisation : 49 / 17
Pilote(s) favori(s) : Timo Glock, Sergio Pérez, Kimi Räikkönen

Message par lelexfandeF1 » dim. 18 mars 2018 3:00

Joyeux anniversaire Timo :D :D :D
Je suis bien contente de le voir s'éclater en DTM. Il a quelques victoires à son palmarès, des poles, des podiums, et il est clairement plus épanoui qu'il n'a pu l'être en F1, coincé en fond de plateau jusqu'à ce que Marussia le lâche ...
"Even the smallest person can change the course of the future"

Avatar du membre
Yassence
#4 évidement
Messages : 458
Enregistré le : mer. 14 févr. 2018 11:55
Localisation : Caen, Normandie réunifiée
Pilote(s) favori(s) : Carlos Sainz Jr, Fernando Alonso, Kimi, JEV
Écurie(s) favorite(s) : Ferrari, Renault, Alfa Romeo, DS Virgin
Circuit(s) favori(s) : Bathurst, Le Mans, Singapour, Melbourne

Message par Yassence » dim. 18 mars 2018 3:43

C.C. a écrit :
dim. 18 mars 2018 1:01
Toyota avait le même budget que Ferrari en plus, le plus gros du plateau dans les années 2000.

Mais a chaud, certains n'avaient pas digérés le titre, je me souviens encore sur certains forums de F1 il y'a une dizaines d'années parlant de complot et tout :lol:

Sinon Glock était un pilote honnête, dommage qu'il n’eut pas une monture a sa hauteur a partir de 2010, d'ailleurs le départ de BMW, Toyota et Honda 1 an avant laissa un grand vide en F1, si ils étaient restés, a quoi ressembleraient le plateau aujourd'hui ?
Pour moi ça me laisse la nostalgie d'un temps d'optimisme économique où tous les constructeurs voulaient se lancer en F1. Où on construisait beaucoup de circuits, un "age d'or" où l'Espagne, bien portée par sa bulle immobilière, pouvait se permettre d'avoir 2 GP.
Puis vint la crise de fin 2008.
"¿ Tienes gasolina ?"
Image
-Votre dealer officiel Formula E.
Rejoignez notre équipe de simracing Forum-F1.fr Esports ! [ici]
Gamertag : ColonelAgile (Xbox/Steam)

Avatar du membre
Cladounnet
Le marathonien
Messages : 1453
Enregistré le : mer. 14 févr. 2018 9:35
Localisation : Mantes la Jolie (78)
Pilote(s) favori(s) : Alonso, Räikkönen, Ricciardo, Norris
Écurie(s) favorite(s) : McLaren, Alpine
Circuit(s) favori(s) : Monaco, Spa, Montréal

Message par Cladounnet » dim. 18 mars 2018 4:21

Hé oui, en 10 ans les choses ont bien changé, les constructeurs sont bien plus frileux à se lancer en Formule 1 par leurs propres moyens. Au final depuis Toyota et BMW il n'y a plus de constructeur nouveau qui a franchi le pas, entre temps on a eu le retour de Renault. Mais sinon Alfa Roméo s'est associée à Sauber, Aston Martin à Red Bull, Maserati pourrait en faire de même avec Haas... Si ces 3 constructeurs décidaient de lancer leur propre écurie (et ce sont pas les moyens financiers qui leur manquent, même si le contexte de la crise économique...) on aurait un plateau à 26 monoplaces, bien plus intéressant que l'actuel à 20 monoplaces.

Du fait d'avoir un plateau aussi restreint et des écarts aussi faibles dans le milieu de grille l'écurie qui se retrouve dernière (ce sera sûrement Sauber) n'a au final (à mes yeux) pas le standing d'une écurie qui est clouée à cette dernière place depuis 2014, exception faite de 2015 où il y avait encore Marussia et McLaren qui était encore plus dans les clous qu'en 2016 et 2017.

Au début des années 2000 il y avait Jaguar, Prost, Arrows, Minardi... qui se partageaint ce risque d'être la lanterne rouge car il y avait un peu plus de diversité en milieu de grille au niveau des écarts, davantage de liberté sur le développement donc une possibilité de remonter, ou au contraire de descendre, dans la hiérarchie au cours de la saison. Depuis l'ère V6 le classement du premier GP reflète d'emblée le classement final au championnat constructeurs.

Bon et sinon bon anniversaire à Timo ! Un pilote sacrément talentueux que j'étais attristé de voir se paumer chez Virgin...

Répondre