#13 - Pastor Maldonado

Ici on parle des pilotes de F1, des vrais, ceux qui avaient du poûal et de la moustache
Répondre
Avatar du membre
JTarJ
Site Admin
Messages : 2504
Enregistré le : sam. 27 janv. 2018 8:24
Localisation : Bezons (95)

#13 - Pastor Maldonado

Message par JTarJ » sam. 03 févr. 2018 3:04

Pastor Maldonado Edité par Cladounnet le 07/03/15

Image

Pastor Maldonado, né le 9 mars 1985 à Maracay au Vénézuela, est un pilote automobile vénézuélien.

Biographie

Les débuts :

Kartman depuis l'âge de 8 ans, Pastor Maldonado accède à la monoplace en 2002, d'abord dans le championnat vénézuelien de Formule Ford, puis dans le championnat d'Italie de Formule Renault 2.0, dont il remporte la déclinaison hivernale en 2003 avant de s'imposer dans le championnat principal en 2004. En fin d'année, il effectue ses premiers pas en Formule 1 sur le tracé de Misano en Italie dans le cadre d'essais privés pour le compte de la Scuderia Minardi.

En 2005, Maldonado signe avec l'écurie française DAMS pour disputer le championnat de Formule Renault 3.5 des World Series by Renault. Sa saison est marquée par une suspension de quatre courses pour conduite dangereuse, à l'issue des essais de la manche de Monaco. Les commissaires ont reproché à Maldonado de ne pas avoir ralenti sous régime de drapeau jaune et d'avoir blessé un commissaire occupé à intervenir sur un accident[1]. Il participe également à quelques courses du championnat italien de Formule 3000 dans lequel il remporte une course. Toujours en World Series by Renault en 2006, avec le Draco Racing, Maldonado remporte trois courses (dont la manche de Monaco) et termine troisième du championnat. Ce n'est qu'au mois de janvier 2007 que le résultat de la saison est entériné, Draco Racing ayant fait appel de la disqualification de Maldonado survenu lors de la manche de Misano suite à une irrégularité technique. Si l'appel avait été favorablement entendu par la fédération italienne, le titre serait revenu au pilote vénézuelien.

En 2007, il accède au championnat GP2, pour le compte du Trident Racing. Sa première saison dans la discipline, bien qu'interrompue prématurément suite à une fracture de la clavicule, s'avère prometteuse, le Vénézuelien s'imposant à Monaco dès la quatrième course de la saison. Très régulier, il termine cinquième du championnat en 2008 (avec Piquet Sports), remportant notamment la manche sprint de Spa-Franorchamps. En 2009, managé par Nicolas Todt, il intègre la puissante structure ART Grand Prix et fait figure de l'un des favoris par le titre, mais après une solide début de saison (victoire à Monaco et Silverstone dans les manches sprint), il subit progressivement la loi de son coéquipier, le débutant allemand Nico Hulkenberg, qui file vers le titre. Maldonado doit lui se contenter de la sixième place finale au championnat. Pour Maldonado, la consécration arrive en 2010, sa quatrième saison en GP2 : de retour chez Piquet Sports (désormais appelé Rapax Team), il enchaîne les victoires et remporte relativement facilement le titre.

En 2009, managé par Nicolas Todt, il intègre la structure ART Grand Prix et est un des favoris pour le titre mais, après une solide début de saison avec une victoire à Monaco et Silverstone dans les manches sprint, il subit progressivement la loi de son coéquipier, le débutant allemand Nico Hülkenberg, qui file vers le titre. Maldonado termine sixième du championnat.

La consécration arrive en 2010, sa quatrième saison en GP2 où, de retour chez Piquet Sports désormais appelé Rapax Team, il enchaîne les victoires et remporte le titre.

2011 : Les débuts en Formule 1 chez Williams :

Pastor Maldonado fait ses débuts en Formule 1 chez Williams F1 Team au côté de Rubens Barrichello en 2011, devenant le premier Vénézuélien à courir en Formule 1 depuis Johnny Cecotto en 1984.

Tout comme son expérimenté coéquipier, il connaît un début de saison très difficile où il peine en qualifications : lors des quatre premiers Grands Prix, il ne peut mieux faire qu'une quatorzième place sur la grille du Grand Prix de Turquie. Après deux abandons, comme pour Barrichello, lors des deux premières courses en Australie et en Malaisie, il termine à une lointaine dix-huitième place en Chine et fait à peine mieux (dix-septième) en Turquie.

Peu à peu, Maldonado se révèle souvent meilleur que Barrichello en qualifications et accède à la dernière partie des qualifications en Espagne puis à Monaco (respectivement neuvième puis huitième). Pour autant, il termine toujours assez loin des points en course : à Monaco, alors qu'il est sixième en vue de l'arrivée, il abandonne après avoir été accroché par Lewis Hamilton. Il accède une dernière fois à la dernière phase des qualifications à Silverstone où il se classe septième sur la grille de départ, sans pouvoir concrétiser en course. jusqu'à la fin de la saison, il ne parvient pas à se qualifier au delà de la treizième place, terminant même vingt-troisième sur la grille du Grand Prix d'Abou Dabi et dix-huitième sur la grille du Grand Prix du Brésil.

Il réussit pourtant à marquer son premier point en Formule 1 au Grand Prix de Belgique où il termine dixième. Il se classe dix-neuvième du championnat du monde avec un point quand son expérimenté coéquipier Barrichello se classe dix-septième avec quatre points.

2012 : Premières pole position et victoire en Formule 1 :

Reconduit chez Williams en 2012, Pastor Maldonado réalise une performance solide lors du premier Grand Prix de la saison, en Australie où, qualifié en huitième position, il est longtemps sixième en course avant de sortir violemment de la piste dans le dernier tour de la course. En Malaisie, alors qu'il est dixième, il abandonne à cause d'un problème moteur. En Chine, il inscrit ses premiers points de la saison en terminant huitième.

À Bahreïn, mal qualifié, il abandonne à cause d'une crevaison mais il se rattrape trois semaines plus tard en Espagne où il réalise le deuxième temps des qualifications. Après le déclassement de Lewis Hamilton, il hérite de la pole position, la première de sa carrière. Cette pole position permet de fêter les soixante-dix ans de Franck Williams, le dirigeant de l'écurie. Pastor Maldonado remporte la course et devient ainsi le premier Vénézuélien à remporter un Grand Prix de Formule 1.

Il s'ensuit une série de neuf courses sans aucun point inscrit malgré des prestations honorables en qualifications (troisième sur la grille du GP d'Europe, septième en Grande-bretagne, cinquième en Allemagne puis huitième en Hongrie et sixième en Belgique et deuxième à Singapour). En effet, il s'accroche à deux reprises, est plusieurs fois pénalisé ou réprimandé pour son comportement en course et ne peut mieux faire qu'une onzième place en Italie quand son coéquipier Bruno Senna se classe à cinq reprises dans les points. Il renoue avec les points à l'occasion du Grand Prix du Japon qu'il termine à la huitième place. Troisième sur la grille à Abou Dabi, il termine cinquième de l'épreuve puis se classe neuvième de la course suivante aux États-Unis.

Il termine quinzième du championnat du monde des pilotes avec 45 points avec une victoire et une pole position et est prolongé pour 2013 alors que Bruno Senna son coéquipier, dix fois dans les points (contre cinq fois pour Maldonado) suivant immédiat au championnat du monde avec 31 points est remplacé par le pilote-essayeur de l'équipe Valtteri Bottas.

En 2013, il termine dix-huitième avec 1 point derrière son nouveau coéquipier Valtteri Bottas dix-septième avec 4 points.

2014 : Première saison difficile chez Lotus :

En 2014, il quitte Williams pour Lotus. En Australie, sa Lotus E22 ne lui permet pas de boucler le moindre tour chronométré en qualification ; il s'élance de l'avant-dernière position sur la grille de départ puis abandonne sur problème mécanique. Il est prolongé chez Lotus en 2015.

Statistiques en Formule 1

(Après le Grand Prix d'Abu Dhabi 2014)

* Nombre de saisons en F1 : 4
* Grands Prix disputés : 58 (58 engagements)
* 6 coéquipiers : Rubens Barrichello, Bruno Senna, Valteri Bottas, Romain Grosjean, Charles Pic et Esteban Ocon
* 2 constructeurs : Willams (2011-2013) et Lotus (Depuis 2014)
* Victoires : 1 (soit 1,32 %)
* Points marqués : 49
- Moyenne de points par GP : 0,64 pts
- Moyenne de points par saison : 12,25 pts
* Poles Positions : 1 (soit 1,32 %)
* Départs en première ligne : 1 (soit 1,32 %)
* Podiums : 1 (soit 1,32 %)
* Grands Prix Dans les points : 8 (soit 10,53 %)
* Nombre de Grands Prix en ayant mené : 1 (soit 1,32 %)
* Tours en tête : 37 (soit 0,99 %)
* Kms en tête : 172 (soit 0,9 %)
* Tours parcourus : 3727
* Kms parcourus : 19206
* Abandons : 23 (soit 30,26 %)

Parcours en sport automobile

* 2002 : Formule Ford Vénézuéla - Formule Renault Italie Hivernale.
* 2003 : Formule Renault Italie, 7ème - Formule Renault Hirvenale : 1er.
* 2004 : Formule Renault Italie, Champion - Eurocup Formule Renault : 8ème.
* 2004 : Formule Renault V6 : 21ème.
* 2005 : World Series by Renault : 25ème.
* 2006 : World Series by Renault : 3ème.
* 2007 : GP2 Series : 11ème.
* 2008 : GP2 Series : 5ème.
* 2009 : GP2 Series : 6ème.
* 2010 : GP2 Series : 1er avec 6 victoires, 8 podiums, 4 meilleurs tours et 87 points.
* 2011 : Championnat du monde de Formule 1 : 19ème. (Williams)
* 2012 : Championnat du monde de Formule 1 : 15ème. (Williams)
* 2013 : Championnat du monde de Formule 1 : 18ème. (Williams)
* 2014 : Championnat du monde de Formule 1 : 16ème. (Lotus)
* 2015 : Championnat du monde de Formule 1 : ??. (Lotus)

Source : Wikipédia

Avatar du membre
TheFrijnsLegend
Messages : 912
Enregistré le : dim. 18 févr. 2018 1:09

Message par TheFrijnsLegend » mer. 04 sept. 2019 5:14



Maldonado le mytho. Proche de signer chez Ferrari pour la saison 2014 :lol: (à 1:14:40)
"I know I'm losing time to Vettel, but I really don't care." (Max Verstappen, Monza 2018)

Avatar du membre
Cladounnet
Le marathonien
Messages : 1453
Enregistré le : mer. 14 févr. 2018 9:35
Localisation : Mantes la Jolie (78)
Pilote(s) favori(s) : Alonso, Räikkönen, Ricciardo, Norris
Écurie(s) favorite(s) : McLaren, Alpine
Circuit(s) favori(s) : Monaco, Spa, Montréal

Message par Cladounnet » mer. 04 sept. 2019 5:30

Tout comme Hülkenberg, Pérez, Kubica, Kobayashi, Grosjean, Magnussen... Je ne compte plus le nombre de pilotes qui se sont vus piloter pour Ferrari. :mrgreen:

Avatar du membre
Arwen
Messages : 1666
Enregistré le : jeu. 15 févr. 2018 7:15
Pilote(s) favori(s) : Verstappen, Räikkönen, Stroll, Pérez
Écurie(s) favorite(s) : Ferrari, Racing Point, Mclaren
Circuit(s) favori(s) : Suzuka, Silverstone, Tuscane

Message par Arwen » jeu. 05 sept. 2019 9:08

Cladounnet a écrit :
mer. 04 sept. 2019 5:30
Tout comme Hülkenberg, Pérez, Kubica, Kobayashi, Grosjean, Magnussen... Je ne compte plus le nombre de pilotes qui se sont vus piloter pour Ferrari. :mrgreen:
Hulkenberg est extrêmement proche d'un contrat pour 2014 mais il va avoir la malchance que Raikkonen s'embrouille avec Lopez.

Ferrari propose un deal à Pérez : il continue une saison de plus chez Sauber puis roule dans la Ferrari en 2014, mais quand Hamilton quitte par surprise Mclaren, Dennis lui offre le volant, à l'époque c'est la voiture la plus rapide du plateau (mais pas la plus fiable) donc il accepte. Double peine : Non seulement la Mclaren est raté mais en plus, bye bye Ferrari vu qu'il quitte le giron de la Scuderia. Un mauvais choix de carrière qui le place pour toujours dans le milieu de grille.

Kubica en revanche, normalement c'est lui dans la Ferrari en 2012, il signe carrément un contrat mais il va avoir son accident juste après.

Par contre les trois autres, oui sur console :lol:

Je rajoute également Bianchi, normalement dans la Ferrari en 2016 avant le drame et aussi Bottas qui passe très proche de rejoindre Ferrari pour 2016 mais Vettel sauve Raikkonen. Un mal pour un bien pour Bottas vu qu'il sera dans une meilleur voiture 2 ans plus tard.

Avatar du membre
Samako
Messages : 1185
Enregistré le : jeu. 15 févr. 2018 2:41
Localisation : Saint-Cloud
Pilote(s) favori(s) : Alonso, Ricciardo
Écurie(s) favorite(s) : Renault, McLaren

Message par Samako » jeu. 05 sept. 2019 1:22

Son manager était (est ?) Nicolas Todt, donc ce n'est pas improbable qu'il ait eu des contacts avec l'équipe... mais autant j'aime bien Pastor, autant là il raconte des cracks :lol:
#CiaoJules
#RideOnKentuckyKid
#AH19

Avatar du membre
power max
#666
Messages : 2694
Enregistré le : jeu. 15 févr. 2018 2:35
Localisation : Dans un Pays artificiel crée par les anglais pour etre un etat tampon
Pilote(s) favori(s) : SCHUMACHER RAIKKONEN VERSTAPPEN RICCIARDO VETTEL
Écurie(s) favorite(s) : FERRARI RED BULL
Circuit(s) favori(s) : SPA, SUZUKA, INTERLAGOS, ALBERT PARK, MONTREAL

Message par power max » jeu. 05 sept. 2019 5:57

Ferrari veut des porteur d'eau pas des kamikazes :noel:
Schumacher Mansell
Verstappen Ricciardo Raikkonen Vettel
Norris
Ferrari Red bull Aston martin

Avatar du membre
formula80
Hello! I'm the doctor!
Messages : 525
Enregistré le : mer. 14 févr. 2018 9:34

Message par formula80 » jeu. 05 sept. 2019 6:37

Une pensée aux journalistes qui ont du écrire un article à ce sujet :noel:
Le débriefing de Formula
Le blog
Twitter
Et sur YouTube !

Vivre ! Tous les moments qu'on a rêvés de vivre ! Que ça aime, que ça tienne, que ça casse ! Respirer chaque minute qu'on respire !
Rock'n'roll Attitude - J.Hallyday/M.Berger

Avatar du membre
JTarJ
Site Admin
Messages : 2504
Enregistré le : sam. 27 janv. 2018 8:24
Localisation : Bezons (95)

Message par JTarJ » jeu. 05 sept. 2019 8:43

Samako a écrit :
jeu. 05 sept. 2019 1:22
Son manager était (est ?) Nicolas Todt, donc ce n'est pas improbable qu'il ait eu des contacts avec l'équipe... mais autant j'aime bien Pastor, autant là il raconte des cracks :lol:
Ouais voilà, par "proche de signer chez Ferrari" il devait vouloir dire "ouais j'ai pris le café avec Domenicali une fois" :noel:

Avatar du membre
Arwen
Messages : 1666
Enregistré le : jeu. 15 févr. 2018 7:15
Pilote(s) favori(s) : Verstappen, Räikkönen, Stroll, Pérez
Écurie(s) favorite(s) : Ferrari, Racing Point, Mclaren
Circuit(s) favori(s) : Suzuka, Silverstone, Tuscane

Message par Arwen » jeu. 05 sept. 2019 10:54

Juste à mourir de rire le podcast avec Maldonado, en plus du délire avec Ferrari :

- Crache sur Bottas (qui l'explose en 2013) mais déclare que Bruno Senna est "super rapide" en 2012 en revanche.
- Relativise les erreurs, "pas plus que les autres"
- Déclare que pour Monaco 2015, il transcende la voiture pour la mettre dans le top 10 en qualif alors que normalement la voiture valait plutôt la Q1, après vérification, il passe bien en Q3 (9e) quand Grosjean est extrêmement loin derrière lui : 11e, il rate la Q3 pour 0'008 sur Pérez :lol:

Avatar du membre
TheFrijnsLegend
Messages : 912
Enregistré le : dim. 18 févr. 2018 1:09

Message par TheFrijnsLegend » ven. 06 sept. 2019 2:24

C'est ça en fait, tu l'écoutes, t'as l'impression que c'était un cador sur la grille, tout ça parce qu'il a gagné une course... :lol:

Avec en point d'orgue, la comparaison avec Verstappen :lol:
"I know I'm losing time to Vettel, but I really don't care." (Max Verstappen, Monza 2018)

Avatar du membre
IceRacing
The new Badoer
Messages : 847
Enregistré le : jeu. 15 févr. 2018 12:29
Écurie(s) favorite(s) : Minardi, Arrows, Pacific, Jordan...
Circuit(s) favori(s) : Nordschleife

Message par IceRacing » ven. 06 sept. 2019 10:36

TheFrijnsLegend a écrit :
mer. 04 sept. 2019 5:14
Maldonado le mytho. Proche de signer chez Ferrari pour la saison 2014 :lol:
Cladounnet a écrit :
mer. 04 sept. 2019 5:30
Tout comme [...] Grosjean [...]. Je ne compte plus le nombre de pilotes qui se sont vus piloter pour Ferrari. :mrgreen:
Grosjean - Maldonado, le duo de rêve pour les ̶c̶r̶a̶s̶h̶ ̶t̶e̶s̶t̶ couleurs de Ferrari :lol:
Image

Avatar du membre
Cladounnet
Le marathonien
Messages : 1453
Enregistré le : mer. 14 févr. 2018 9:35
Localisation : Mantes la Jolie (78)
Pilote(s) favori(s) : Alonso, Räikkönen, Ricciardo, Norris
Écurie(s) favorite(s) : McLaren, Alpine
Circuit(s) favori(s) : Monaco, Spa, Montréal

Message par Cladounnet » ven. 06 sept. 2019 2:17

Maldonado : 37 GP pour Lotus, 15 abandons, moyenne de champion. :mrgreen:

Avatar du membre
knails
#27
Messages : 1394
Enregistré le : jeu. 15 févr. 2018 5:46
Pilote(s) favori(s) : Schumi, Kimi
Écurie(s) favorite(s) : Ferrari
Circuit(s) favori(s) : Suzuka, Interlagos, Monza, Spa

Message par knails » ven. 06 sept. 2019 10:55

Cladounnet a écrit :
ven. 06 sept. 2019 2:17
Maldonado : 37 GP pour Lotus, 15 abandons, moyenne de champion. :mrgreen:
Ensuite, il faut différencier les abandons mécaniques des abandons dus au superbes pilotage de Pastor :mrgreen:
Forza Scuderia ! Keep Fithing Schumi

Avatar du membre
Fisico
Messages : 775
Enregistré le : ven. 16 févr. 2018 9:03
Localisation : Var (83)
Pilote(s) favori(s) : Fisichella, De Angelis, Dixon
Écurie(s) favorite(s) : Mazda Team Joest
Circuit(s) favori(s) : Mount Panorama, Road Atlanta, Suzuka

Message par Fisico » ven. 06 sept. 2019 11:02

La plus belle reste celle en EL à Shanghai où il oublie de remettre le volant droit après un long virage de 2e secteur :noel: (2014 ou 2015)
1991 Mazda MX-5 NA 1.6 115 Classic Red
1996 Suzuki X-90 1.6 95 Reddish Blue
2009 Mazda 2 DE 1.3 75 Brilliant Black S

Avatar du membre
Arwen
Messages : 1666
Enregistré le : jeu. 15 févr. 2018 7:15
Pilote(s) favori(s) : Verstappen, Räikkönen, Stroll, Pérez
Écurie(s) favorite(s) : Ferrari, Racing Point, Mclaren
Circuit(s) favori(s) : Suzuka, Silverstone, Tuscane

Message par Arwen » sam. 07 sept. 2019 12:47

Alors c'est les chiffres sans forcément prendre en compte les aléas de la course mais :

2011

Point : Barrichello 4-1 Maldonado
Qualif : Barrichello 10-9 Maldonado
Course : Barrichello 13-6 Maldonado

Moins bon que le vieux briscard Barrichello, 39 ans en 2011...Mouais.

2012

Point : Maldonado 45-31 Senna
Qualif : Maldonado 16-4 Senna
Course : Maldonado 9-11 Senna

Impressionnant, il domine Senna en qualif, pourtant sa spécialité. Ah merde, c'est pas le bon :lol:

2013

Point : Bottas 4-1 Maldonado
Qualif : Bottas 12-7 Maldonado
Course : Bottas 8-11 Maldonado

Mes excuses, Bottas explose pas Maldonado en 2013, bizarre j'ai toujours eu l'impression que Bottas le archi domine, mais perdre contre un rookie qui arrive en F1 dans une très mauvaise Williams, aucune raison de faire le malin...

2014-2015

Point : Grosjean 59-28 Maldonado
Qualif : Grosjean 29-9 Maldonado
Course : Grosjean 25-13 Maldonado

Perdre 29 fois sur 38 qualifs contre Grosjean, ça en dit très long sur la rapidité de Maldonado en qualification. En course, c'est affligeant.

Franchement hormis 2-3 coups d'éclats comme Espagne 2012, Abu Dhabi 2012 (3e en qualif, 5e en course), sa carrière est assez foireuse quand même...Bat uniquement Senna sur l'ensemble d'une saison.

Répondre