La plus grande différence avec les Grand prix d'il y a 20 ans...

C'est ici que l'on parle des dernières actus et rumeurs de la F1
Répondre
Avatar du membre
TheFrijnsLegend
Messages : 912
Enregistré le : dim. 18 févr. 2018 1:09

La plus grande différence avec les Grand prix d'il y a 20 ans...

Message par TheFrijnsLegend » ven. 14 juin 2019 3:10

La chaîne Youtube "The Fastlane", à laquelle je suis abonné, vient d'uploader le Grand Prix du Canada 1999 et je l'ai donc regardé.

https://www.youtube.com/watch?v=_AfaFDq30ZU

Et ce qui m'a marqué, c'est le nombre incalculable d'erreurs de pilotage dans cette course, débouchant sur un abandon ou non. Plus précisément, d'erreurs non provoquées (unforced comme disent les anglophones). Takagi, Zanardi, Zonta, Ralf, Hill, M.Schumacher (alors en tête !), Villeneuve, Frentzen (alors 2e !), etc. Trois possibilités pour expliquer ce phénomène :
- Les pilotes étaient moins bons
- Les voitures étaient plus difficiles à piloter
- Une combinaison des deux.

Je penche pour l'option trois mais je pense que c'est surtout le fait que les voitures soient plus difficiles à piloter qui joue plus que le niveau des pilotes. Aujourd'hui, j'ai l'impression que des erreurs comme celle de Giovinazzi au Canada font plutôt figure d'exception.
"I know I'm losing time to Vettel, but I really don't care." (Max Verstappen, Monza 2018)

Avatar du membre
Rín
Messages : 2118
Enregistré le : mer. 14 févr. 2018 9:05

Message par Rín » ven. 14 juin 2019 8:16

Je pense que les voitures ayant moins d'appui que maintenant , elles devaient être plus compliquées a conduire.
Elles ont aussi des pneus striés.
Aussi je pense que contrairement à Maintenant, le niveau du plateau des décénies précédentes n'était pas plus relevé.
Et les pilotes roulaient au maximum tout le temps, car les pneus tenaient plus , que les voitures pouvaient ce suivre plus.
et que les situation d'attaque était plus nombreuses a cause des stratégies en essence.

Frentzen perds les freins, ce n'est pas de sa faute .
Image

En ligne
Avatar du membre
Masta
#21
Messages : 1140
Enregistré le : jeu. 15 févr. 2018 4:05
Localisation : Dans la Lune
Pilote(s) favori(s) : Jacques Villeneuve / Fernando Alonso
Écurie(s) favorite(s) : McLaren / Williams
Circuit(s) favori(s) : Spa Francorchamps
Contact :

Message par Masta » ven. 14 juin 2019 9:05

Je me permets une petite entorse à mon absence car le sujet me touche particulièrement. Au point d'avoir écrit un papier à ce sujet car juste avant Montréal, nous avions eu une course très ennuyeuse qui remettait en cause la F1 de l'époque...

https://franceracing.fr/f1/barcelone-19 ... assements/

Mais oui en 99 avec les voies étroites et les pneus rainurés les F1 étaient très instables. Or si cela pouvait pousser à l'erreur à Montréal (circuit coutumier du fait à l'époque) c'était aussi un facteur d'apprehension, les pilotes n'étant tout simplement pas en confiance pour dépasser sans risque.

Reste qu'à l'époque on recommandait le retour aux slicks. Les mêmes qui donnaient lieu à quelques purges avant 1998 et..depuis 2009. :mrgreen:
Image

Avatar du membre
Poncho
#88
Messages : 1832
Enregistré le : jeu. 15 févr. 2018 9:59

Message par Poncho » ven. 14 juin 2019 10:11

Aujourd'hui tout est calibré d'avance . On sait ou plutôt on te dit ce que tu dois faire à tel ou tel moment.
D'ailleurs piloter dans le sens noble n'est plus le terme adéquat, je dirais plutôt suivre des directives calculées.
L'incertitude a disparu par la faute de trop d'aides extérieures .

La diff' elle se fait là .

Avatar du membre
Rín
Messages : 2118
Enregistré le : mer. 14 févr. 2018 9:05

Message par Rín » sam. 15 juin 2019 8:24

J'avais soumis une idée assez simple pour redonner de l'ncertitude, sans que cela soit trop compliqué pour tout le reste.

Cela serait de couper les communications radios entre l'équipe et le pilote durant la course.
Lui laissant le libre choix de sa stratégie.
Dans les jeux vidéos on sait via le volant, choisir de s'arreter, les pneus choisi , l'essence etc..
cela ne devrait pas être difficile en Formule un .

Les équipes dans le cas d'un soucis mécanique , pourrait utiliser la radio pour faire rentrer au stand un pilote
ou le faire stopper sur le circuit , seulement dans ces cas là.
La FIA aurait un channel qui enverrait au pilote, ou tout les pilotes , en cas de soucis les instructions.

Par exemple à Monaco, Hamilton se serait peut être arreté de lui même , sans tenter de conserver les gommes,
et nous aurions un vainqueur different.

Alors oui un plan au départ serait déjà en place, comme le nombre d'arret , les tours.. mais comme les courses ne
se deroulent pas toujours comme prévu, que le bluff serait toujours possible, les pilotes aprés devrait d'eux même
trouver la meilleure stratégie .

Cela rendrait les courses plus vivantes, (oui le pilote ne sait pas s'il peut attaquer ou non, preserver la gomme, l'état de ces freins..)
en redonnant la part aux pilotes leur inteligence de course.
Image

Avatar du membre
Lyserg
38
Messages : 741
Enregistré le : mar. 06 mars 2018 10:41
Localisation : Corvette Corner
Pilote(s) favori(s) : Niki Lauda
Circuit(s) favori(s) : Le Mans

Message par Lyserg » sam. 15 juin 2019 10:05

C'est vrai oui. Quand tu regardes une course d'Indycar, tu sens bien que les autos sont chaudes à emmener car les pilotes (pourtant pas des bleus) font des écarts, bloquent leur roues, foirent leurs arrêts au stand assez régulièrement.

Cependant avec l'arrivée des simulateurs, les pilotes sont effectivement meilleurs.
There are two things no man will admit he cannot do well: drive and make love. - Stirling Moss

Avatar du membre
Icemanforever
Messages : 164
Enregistré le : jeu. 02 mai 2019 5:06
Localisation : Paris
Pilote(s) favori(s) : Kimi Räikkönen, Lewis Hamilton, Charles Leclerc
Écurie(s) favorite(s) : Mercedes
Circuit(s) favori(s) : Monaco, Spa-Francorchamps

Message par Icemanforever » lun. 17 juin 2019 1:06

Ce n'est pas le thème du sujet mais c'est aussi quand tu reviens quelques années en arrière que tu réalises à quel point la F1 est devenue fade de nos jours. Il n'est pas rare que je revisionne des courses qui ont marqué ma jeunesse ainsi que mon adolescence et j'en arrive toujours à la même conclusion : cette époque me manque.

Pour rebondir sur ce qui a été dit précédemment, je pense pour ma part qu'aujourd'hui, les voitures sont devenues beaucoup plus faciles à conduire tout simplement. Et puis, il y a un facteur important à prendre en compte qui est à mes yeux l'un des plus gros problèmes de la F1 actuelle, ce sont les pneus proposés par Pirelli.

Sachant que ces derniers empêchent les pilotes d'attaquer toujours à fond et que la plupart du temps, tout le monde roule à l'économie, c'est sûr que les erreurs de conduite se font forcément plus rares.
"Be yourself. If you try to be someone else, it won't work. Whatever you do, you are not going to make everyone happy." - Kimi Räikkönen

Avatar du membre
power max
#666
Messages : 2694
Enregistré le : jeu. 15 févr. 2018 2:35
Localisation : Dans un Pays artificiel crée par les anglais pour etre un etat tampon
Pilote(s) favori(s) : SCHUMACHER RAIKKONEN VERSTAPPEN RICCIARDO VETTEL
Écurie(s) favorite(s) : FERRARI RED BULL
Circuit(s) favori(s) : SPA, SUZUKA, INTERLAGOS, ALBERT PARK, MONTREAL

Message par power max » lun. 17 juin 2019 10:21

il y'a vingt ans, c'était les pneu Michelin et Bridgestone, c'était les v10 , le règlement n'avait l'air d'avoir été écrit par un type échappée de l'asile, Les pilote avait beaucoup de liberté et ne se plaignaient pas a la radio a la moindre occasion

la f1 a totalement régressé, Elle n'a jamais été aussi merdique alors qu'on a un des plateau les plus relevé de l'histoire, C'est un gâchis monumental et c'est très rageant…
Schumacher Mansell
Verstappen Ricciardo Raikkonen Vettel
Norris
Ferrari Red bull Aston martin

Avatar du membre
docteur46
Le prof
Messages : 739
Enregistré le : dim. 04 mars 2018 7:43
Localisation : france
Pilote(s) favori(s) : ricciardo
Écurie(s) favorite(s) : ferrari
Circuit(s) favori(s) : spa

Message par docteur46 » lun. 17 juin 2019 12:03

il y a 20 ans pas d antipatinage ni de boite autos
rapide sur la piste , prudent sur la route

Avatar du membre
Rín
Messages : 2118
Enregistré le : mer. 14 févr. 2018 9:05

Message par Rín » lun. 17 juin 2019 1:08

Pourtant l'antipatinage a été retiré en 2008.
Image

En ligne
Avatar du membre
JTarJ
Site Admin
Messages : 2499
Enregistré le : sam. 27 janv. 2018 8:24
Localisation : Bezons (95)

Message par JTarJ » lun. 17 juin 2019 7:49

Et la boite auto a été bannie en 2004, donc c'était aussi OK en 1999.

Avatar du membre
IceRacing
The new Badoer
Messages : 843
Enregistré le : jeu. 15 févr. 2018 12:29
Écurie(s) favorite(s) : Minardi, Arrows, Pacific, Jordan...
Circuit(s) favori(s) : Nordschleife

Message par IceRacing » sam. 22 juin 2019 10:19

Grosjean a un peu donné la réponse avec cet article : https://fr.motorsport.com/f1/news/grosj ... p/4477127/
Voilà l'idée résumée :
Je suis allé faire du kart avec des amis, sur un 125cc avec boîte de vitesses, et j'étais plus fatigué qu'après une course de Formule 1. Pourquoi ? Parce que vous attaquez en permanence, vous ne jouez pas la sécurité. Et, plus important, nous gérons tout le temps l'usure des pneus en F1. À Barcelone, on dirait qu'on pilote à 40%, 50% de la capacité de la voiture, et ce n'est pas difficile. Si ça n'était que des tours qualif', on attaquerait aussi fort à chaque tour et on serait totalement défoncés à la fin. On serait fatigués. S'il fallait ravitailler en essence, on serait encore plus fatigué. Quand il faut faire du 'lift and coast' pour l'essence et les pneus, ce n'est pas dur pour le corps ou la concentration
Ericsson et d'autres pilotes ont ensuite totalement approuvé ses propos en comparant F1 et Indycar : https://www.motorsport.com/indycar/news ... y/4479396/
Image

Avatar du membre
Icemanforever
Messages : 164
Enregistré le : jeu. 02 mai 2019 5:06
Localisation : Paris
Pilote(s) favori(s) : Kimi Räikkönen, Lewis Hamilton, Charles Leclerc
Écurie(s) favorite(s) : Mercedes
Circuit(s) favori(s) : Monaco, Spa-Francorchamps

Message par Icemanforever » dim. 23 juin 2019 2:49

IceRacing a écrit :
sam. 22 juin 2019 10:19
Grosjean a un peu donné la réponse avec cet article : https://fr.motorsport.com/f1/news/grosj ... p/4477127/
Voilà l'idée résumée :
Je suis allé faire du kart avec des amis, sur un 125cc avec boîte de vitesses, et j'étais plus fatigué qu'après une course de Formule 1. Pourquoi ? Parce que vous attaquez en permanence, vous ne jouez pas la sécurité. Et, plus important, nous gérons tout le temps l'usure des pneus en F1. À Barcelone, on dirait qu'on pilote à 40%, 50% de la capacité de la voiture, et ce n'est pas difficile. Si ça n'était que des tours qualif', on attaquerait aussi fort à chaque tour et on serait totalement défoncés à la fin. On serait fatigués. S'il fallait ravitailler en essence, on serait encore plus fatigué. Quand il faut faire du 'lift and coast' pour l'essence et les pneus, ce n'est pas dur pour le corps ou la concentration
Ericsson et d'autres pilotes ont ensuite totalement approuvé ses propos en comparant F1 et Indycar : https://www.motorsport.com/indycar/news ... y/4479396/
Cela rejoint ce que dit souvent Villeneuve lors de chaque grand prix. Parfois, on a l'impression qu'il répète sans arrêt la même chose mais il a raison : c'est évident que les pneus Pirelli sont l'un des problèmes majeurs de la F1 actuellement puisque les pilotes roulent continuellement à l'économie.
"Be yourself. If you try to be someone else, it won't work. Whatever you do, you are not going to make everyone happy." - Kimi Räikkönen

Répondre